Contact
Slalom de Printemps du Boischaut : Olivier Morel sur le fil !!!...
  •  Scratch 
  •  Gr E 
  •  Gr C 
  •  Gr FS 
  •  Gr A 
  •  Gr N 
  •  Gr F2 
  •  Gr GT & L 
Dernier d’un peloton de cinq F3 à l’issue de la deuxième manche, Olivier Morel sort de sa réserve dans la dernière pour remporter l’épreuve d’ouverture du Comité du Centre et coiffer Antoine d’Aléo qui dominait les débats jusque-là.

Les nouvelles règles de sécurité imposées par la FFSA, de même que leur application somme toute assez chaotique, n’arrangent pas les organisateurs et si, avec 88 concurrents vérifiés, la baisse de participation est plutôt contenue pour l’ASA La Châtre, il n’en sera sans doute pas de même pour tout le monde ! Ils étaient cinq à avoir franchi la barre de la minute et demie et à pouvoir envisager la victoire au départ de la dernière manche. Pour sa première épreuve au volant de sa nouvelle acquisition, Antoine d’Aléo avait réalisé le meilleur temps de chacune des deux premières manches et il semblait se diriger vers la victoire, mais c’était sans compter sur la réaction du Luron Olivier Morel, seulement cinquième à l’issue de la deuxième manche, qui lui souffle la victoire pour 0,170s lors de la dernière. Vainqueur sortant, François Meyer n’a jamais semblé en mesure de s’imposer et il se retrouve sur la dernière marche du podium, alors que Julien Bost débute de fort belle manière sa saison, avec la quatrième place, en repoussant les assauts de Gaël Boisson pour 0,292s.

 
Le dernier coup de reins d’Olivier Morel...

Les cinq premières places sont donc occupées par les F3 de la classe 3. Olivier Morel (Dallara 396) devance Antoine d’Aléo (Dallara 396) et François Meyer (Dallara 394), alors que Julien Bost (Dallara 397) repousse Gaël Boisson (Reynard 913), le premier pilote ne disposant pas d’une monoplace d’origine Italienne. Sixième du général et du groupe, François Latreille (Martini MK49) prend le dessus sur Didier, avec qui il partage la voiture, pour le gain de la classe 2 où ils n’étaient que tous les deux. Absent de la première manche, les affaires de Fabrice Flandy (Dallara 388) étaient mal engagées, mais elles se sont arrangées, puisqu’il s’offre la victoire de classe 1. Il déborde Ludovic Gruzon (Gloria B5) qui étrennait avec satisfaction sa nouvelle acquisition, alors que, leader des Lycéens dans la Course, Fabien Boiteux (Campus) prend la troisième place. Victorieuse d’un souffle face à Stéphanie Tordeux de la Coupe des Dames, Corinne Flandy (Arcobaleno) prend la quatrième place, alors que François-Henri Le Gall (Campus), cinquième, offre le doublé à Polytech’Orléans en tête du classement des Lycées dans la Course.
Et une de plus pour Philippe Lasnier !!!...

Philippe Lasnier (BRC CM05 Evo) ne pouvait pas mieux débuter au volant de son nouveau bolide de dernière génération que par une victoire de groupe C. S’il y a bien un groupe où les nouvelles règles imposées par la Fédération plombent le nombre de partants, c’est bien le groupe C, car ils n’étaient que huit et tous de la classe CM, les C3 brillants par leur absence. Il faut espérer que cela ne soit que provisoire et que la situation s’améliore rapidement !!! En mal de pneus récents, Bruno Berton (PRM Fun Boost) concède un peu de temps au vainqueur, mais il assure une belle deuxième place. Roman Charbonnier (PRM Fun Boost) coiffe Jérôme Boulmier (GFA Europa GT) pour la dernière marche du podium et à l’issue de la dernière manche, après avoir assurer le spectacle avec un festival de glisse et de tête-à-queue lors des deux premières. Sixième du groupe, Stéphanie Tordeux (PRM Fun Boost) se fait souffler la Coupe des Dames par la monoplace de Corinne Flandy.
La vista de Yves Tholy !!!...

Premier des berlines, Yves Tholy (Simca Rallye 3) a encore fait virevolter sa bombinette en tête du groupe FS et de la classe 1. Second et vainqueur de la classe 2, Jean-Michel Loiseau (Alpine-Renault A110) a surveillé les velléités de Romain Richardeau (Simca Rallye 3), second de la classe 1, qu’il maintient dans son sillage. Troisième de la classe 1, Léon Bach (Simca Rallye 2) profite des malheurs de William Alain (BMW 2002) pour prendre la quatrième place. Le pilote de la BMW recule à la cinquième place du groupe avec à son seul temps de la première manche, mais il conserve sa victoire de classe 3, car Manuel Santos (Alpine-Renault A110) n’est pas parvenu à lui chiper. Fermant la marche, Dominique et Joëlle Aulong complètent le podium de la classe 2 au volant de la Renault 5 Alpine qu’ils se partagent.
La première de Gauthier Roux...

Gauthier Roux a délaissé avec succès sa Citroën Saxo groupe N pour une rutilante Renault Clio Cup, puisqu’il s’impose sans coup férir en tête du groupe A et de la classe 3. Solide leader de la classe 2, mais largement distancé lors de la première manche, Denis Chéreau (Citroën Saxo VTS) n’a pu que réduire l’écart tout en surveillant les assauts de Sylvain Henry qui a troqué sa Renault Clio Williams groupe N pour une Renault Clio Cup. Quatrième du groupe et second de la classe 2, Romain Guénec (Peugeot 106 S16) arrive à bonne distance, alors que Ludovic Pyat (Renault Clio 16S) complète le podium de la classe 3. Grosse frayeur aux essais pour Marjorie Lopez qui met la Peugeot 106 S16 sur le toit. Il faut espérer qu’il n’y est pas trop de dégâts et que la pilote Limougeaude soit rapidement de retour. Avec une Peugeot 205 Gti 1600 qui se fait de plus en plus rare en groupe A, Aurélien Gilbert prend la troisième place de la classe 2.
La récréation d’Anthony Cosson !!!...

Avec sa Renault Clio RS prévue pour participer à quelques rallyes entre deux manches du Championnat de France de la Montagne, qu’il va disputer avec une Porsche GT3, Anthony Cosson en profite pour rafler le groupe N et la classe 3. Sa Peugeot 106 S16 rend quelques chevaux à la Clio, mais Jean-Marc Touron vient mourir à 0,138s. Il remporte la classe 2 en repoussant Jean-Luc Charbonnier (Renault Clio RS), second de la classe 3. Il a troqué sa Peugeot 306 S16 pour une Renault Clio RS et pour sa première course à son volant, Laurent Corbineau échoue au pied du podium de groupe, à la troisième place de la classe 3. D’une classe 2 bien fournie et très relevée, c’est Jimmy Rousseau (Peugeot 106 S16) qui émerge à la seconde place à un peu moins d’une seconde du vainqueur, alors que pour sa première épreuve au volant de son nouveau bolide, Tony Chelot (Peugeot 106 S16) prend la troisième place. Malgré un problème d’amortisseur, Éric Ghesquière (Citroën AX Gti) assure l’essentiel avec la victoire de classe 1. Il domine largement le Peugeot 106 Xsi de la famille Auvert au volant de laquelle Gérard a dû batailler ferme pour repousser Romain à 0,126s. Onzième du groupe, Thomas Caron (Renault 5 GT Turbo) était malheureusement seul dans la classe 4.
La détermination d’Olivier Spampinato...

Meilleur temps de la première manche, Jérémy Gaïani (Peugeot 205 Gti) a créé la surprise, mais il ne pourra pas faire face au retour d’Olivier Spampinato (Peugeot 206). Alors qu’il était seul dans la classe 2, il préserve sa deuxième place avec 0,194s d’avance sur Alain Barberon (Citroën AX Sport), vainqueur de la classe 1 et qui n’a pas ménagé sa peine pour tenter de lui chiper. Au pied du podium de groupe et dauphin d’Olivier Spampinato dans la classe 3, Aurélien Boursier (Renault Clio Williams) repousse les assauts de Fabien Metton (Renault 5 Alpine Turbo), qui avait réussi à le devancer à l’issue de la deuxième manche, alors que Damien Taillandier (Renault 5 GT Turbo) prend la quatrième place. Sixième du groupe, Fabrice Dussoulier (Renault Twingo) vient prendre la deuxième place de la classe 1, à bonne distance du vainqueur, mais en créant lui aussi un bel écart sur son poursuivant. En manque de rallyes avec sa Ford Escort Cosworth en ce début de saison, Sébastien Martin (Renault Super 5) est venu se dérouiller d’un hiver trop long et il repart avec la troisième place de la classe 1.
La défection en GT et Loisir !!!...

Deux engagés et malheureusement plus qu’un partant en GT après la casse du moteur Toyota de la Lotus Exige de Sébastien Berjot lors de la séance d’essais libres du samedi après-midi. Il laisse Sébastien Depierre (Lotus Exige lui aussi) remporter une victoire en solitaire.


Avec quatre partants seulement, le groupe Loisir n’était guère mieux lotis. Gary Martzolff (Citroën Saxo VTS) domine Franck Michaud (Citroën C2 VTS), pourtant meilleur temps de la première manche, pour le groupe et la classe 2, alors qu’Olivier Pupile (Citroën AX GT) parvient à franchir la barre des deux minutes pour remporter la classe 1 où il devance Guy Vilatte (Peugeot 106).
Pour accéder aux images: télécharger Adobe Flasch Player
Pour accéder aux classements: télecharger Adobe Reader
  • Repères
Date : 13 & 14 mars 2010

5e édition
Organisation : ASA La Châtre
Site : www.circuitdelachatre.fr

Lieu : Circuit Maurice Tissandier – La Châtre (36)
Longueur : 2,000 Km (2 tours de circuit)

88 concurrents vérifiés
79 concurrents classés

Météo : Couvert et froid, mais sec...
Conception graphique & réalisation par Photographic'Mans
2008-2017©Photographic'Mans - Tous droits réservés