Contact
Finale de la Coupe de France des Slaloms – Villars-sous-Écot, Circuit de la Versenne...
  •  Scratch 
  •  Gr A 
  •  Gr C 
  •  Gr E 
  •  Gr F2000 
  •  Gr FS 
  •  Gr N 
  •  Gr GT, Féminines & Jeunes 
Après la Bretagne et avant de revenir en 2011 sur le Circuit Carole en région Parisienne, c’est en Franche-Comté que la Finale de la Coupe de France des Slaloms a planté son chapiteau itinérant, sur le circuit atypique de la Versenne, fait de montées dignes de la Coupe de France de la Montagne et de descentes vertigineuses !

Après Sens en 1998 et Lure en 2000, c’était donc la troisième fois que le Comité Bourgogne – Franche-Comté accueillait la Finale de la Coupe de France et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’ASA Franche-Comté, emmenée par son Président Alain Voillat, a été à la hauteur de l’événement avec une organisation réussie pour un week-end entièrement consacré à la fête des Slalomeurs. Qualifiés et présents sur le Circuit de la Versenne, les Gérald Urreizti (groupe E), Philippe Lasnier (groupe C), Cédric d’Amico (groupe F), Jean-Marc Touron (groupe A) et Pascal Porhansl (groupe N) ont tout fait pour tenter de conserver un titre chèrement acquis en Bretagne, mais seul Cédric d’Amico dans le groupe FS est parvenu le garder. Guillaume Caritey (groupe E), Pascal Paire (groupe C), Sylvain Bidaud (groupe N) et David Dieulangard (groupe A) ont fait chuter le vainqueur sortant, alors que Jean-Philippe Becker décroche la première Coupe réservée à un groupe F2000 enfin différencié du groupe FS.

 
David Dieulangard en vieux briscard !

Il a débuté la compétition en 2009 et pour sa première Finale, David Dieulangard (Renault Clio Cup) n’a pas tremblé pour remporter sa 8e victoire de groupe de l’année, la plus belle puisque c’est la Coupe de France ! Pourtant il avait mal débuté la compétition avec un tête-à-queue dès la première manche permettant à Fabrice Papin (Peugeot 106 S16) de prendre la tête. Régulier, l’Agenais pouvait envisager la victoire, mais il doit se contenter de la 2e place et du gain de la classe 2, alors que Denis Chéreau (Citroën Saxo VTS), pénalisé par une quille lors de la première manche complète à nouveau le podium, mais toujours pas sur la plus haute marche ! Au pied du podium du groupe, Damien Kosk (Renault Clio Williams) contient les assauts de Nicolas Mainier (Peugeot 206 CC) talonné par Gauthier Roux (Renault Clio Cup) à 0,162s pour la 2e place de la classe 3. Vainqueur sortant de la Coupe à Plouay, Jean-Marc Touron (Citroën Saxo Cup) n’a jamais été dans le coup et il doit se contenter de la 3e place de la classe 2 sous la menace de Fabrice Girault (Peugeot 106 S16). Laurent Sancey (Peugeot 106 Xsi) survole la classe 1, alors que Nicolas Jacquemin (Peugeot 106 Rallye) a dû se cracher dans les gants pour effacer sa deuxième manche pénalisé par une quille et déborder Arnaud Ligey (Peugeot 205 Rallye) à l’issue de la dernière.
La récompense pour Pascal Paire !

Sur le papier, Pascal Paire disposait, avec son Funyo 6 à moteur Honda, de l’arme idéale pour s’imposer. En remportant les quatre manches, il n’a laissé aucune chance à ses adversaires et il décroche, pour sa quatrième Finale, son premier titre. Vainqueur en titre, Philippe Lasnier (BRC CM05 EVO) n’a jamais pu contrecarrer, à part aux essais, la marche en avant de Pascal Paire et il a même dû surveiller un Gilles Renoult (Le Gallen), lauréat haut la main de la classe 1, particulièrement incisif. Distancé à l’issue de la troisième levée avec une manche blanche, Vincent Lélan (PRM Fun Boost) en réalise une quatrième de rêve pour venir souffler la deuxième place de la classe CM à Gérald Robert (PRM Fun Boost) et Christopher Lecarpentier (PRM Fun Boost) en bagarre, Stéphane Baille (BRC CM05) complétant le bon résultat des protos à moteur de moto. Distancé pour le gain de la classe 1, Frédéric Simard (Arc MF5) n’a jamais été inquiété par Frédéric Hanquier (Arc MF5), alors que Yann Sauvey (Héma) est toujours resté sous la menace de Roger Guézet (RG 03) en quête de la seconde place de la classe 2, à bonne distance de Pascal Paire le vainqueur.
La première de Guillaume Caritey !

Double vainqueur sortant, Gérald Urreizti (Reynard 903) prend d’autorité le commandement lors de la première manche, mais il abîme son train avant lors de la seconde et il est contraint à l’abandon. Second de la première manche, Guillaume Caritey (Dallara 399) récupère le leadership en réalisant le meilleur temps de la seconde, avant de fléchir lors de la troisième. Il réagit en remportant la dernière manche, ce qui lui permet de remporter sa première Coupe de France, à l’issue de sa 9e participation. Déjà second à Plouay en 2009, Tony Pruvost (Dallara 393) pointe à nouveau à la deuxième place. À l’instar de Bertrand Lassalle (Dallara 300) et François Meyer (Dallara 399) ses poursuivants, il a été obligé de cravacher après une première manche vierge. Longtemps second, Fabrice Flandy (Dallara 388) n’a pas pu résister au retour des pilotes de la classe 3, mais il s’impose dans la classe 1. Dominé par Vincent Faivre (Martini MK82) à l’issue de la deuxième manche, Alfred Arpin (Dallara 387) renverse la vapeur pour prendre la seconde place. Débarrassé de Gérald Urreizti, François Latreille (Martini MK49) récolte, non sans mal, les lauriers de la classe 2. Dans le coup à l’issue de la deuxième manche, Alain Burnet-Merlin (Reynard 913) se désunit et recule à la deuxième place, alors que le Beauceron Jean-Paul Hoyau (JPH) accède à la dernière marche du podium.
La reconnaissance pour Jean-Philippe Becker !

En tête des F2000 à Plouay, Jean-Philippe Becker (Renault Clio RS) avait dû se contenter de la seule victoire de classe dans un groupe mélangeant FS et F2000. Pour la première année de la séparation des 2 groupes, il domine largement ses petits camarades pour décrocher une Coupe de France bien méritée. Déclassé de la première manche, Christophe Lahache (Citroën Saxo) a dû ferrailler dur pour refaire son retard sur Jérémy Gaïani (Peugeot 205 Gti) qu’il coiffe à l’issue de la dernière manche pour la deuxième place et le gain de la classe 2. Dans la course à la troisième place, Sébastien Canny (Peugeot 206), second de la classe 3, échoue à seulement 0,561s du podium, alors qu’Éric Ricci (Peugeot 205 Gti), troisième de la classe 2, contient d’un souffle Fabrice Dussoulier (Renault Twingo), vainqueur de la classe 1 et particulièrement à l’aise sur ce tracé atypique. Romuald Bourgeois (Peugeot 205 Rallye) n’a pas démérité, mais il doit se satisfaire de la deuxième place à moins d’une seconde, alors que Guillaume Waguet (Peugeot 205 Rallye) complète le podium.
Et de sept pour Cédric d’Amico !

Avec une septième Coupe de France acquise sans aucune contestation possible, Cédric d’Amico (Gecem) rejoint Sébastien Ménard au panthéon des pilotes les plus titrés en Slalom, mais là où le pilote Beauceron s’était imposé dans plusieurs catégories, le Savoyard réalise la performance au volant de la même voiture et consécutivement ! Hors course à l’issue de la première manche, Didier Nerling (Alpine A110) a été obligé de cravacher pour revenir dans le jeu. Le retour est ponctué par une victoire de classe 2 et la deuxième place du groupe sur le fil, car Marc Cotleur (Alpine A110), même s’il grappille quelques centièmes dans l’ultime manche, ne concède que 0,139s. Entre tête-à-queue et quille pénalisante, Nicolas Fouquer (Fiat 126) n’a pas eu la partie facile et c’est dommage, car son temps de la dernière manche à quelques dixièmes de Cédric d’Amico, peut lui faire nourrir quelque regret. Second de la classe 3, il souffle la cinquième place du groupe à Jean-Michel Loiseau (Alpine A110), troisième de la classe 2. Sixième du groupe, Jean-Marc Schmitt (Alpine A110) n’a pas été inquiété en tête de la classe 1, alors que devancé par Philippe Deriemacker (Simca Rallye 2) lors de la première manche, Laurent Curly (Simca Rallye 2) retourne la situation dans la suivante, avant de se détacher vers la deuxième place.
La délivrance pour Sylvain Bidaud !

Second en 2009, Sylvain Bidaud (Renault Clio Williams) prend sa revanche et remporte la Coupe pour sa 5e participation. Elle n’a pas été facile à aller chercher, car Sylvain Henry (Renault Clio Williams), meilleur temps des essais, n’a jamais lâché le morceau en ne concédant que 1,385s au final. Troisième, Anthony Fleury complète un podium entièrement occupé par des Renault Clio Williams. Arnaud Grosjean, avec une Renault Clio RS, parvient à conserver un mince avantage de 0,088s sur Michel Macquigneau (Renault Clio Williams) revenu comme une fusée après un départ prudent pour sa première Finale. 7e du groupe, Cédric Sancey (Citroën Saxo VTS) s’impose dans la classe 2, malgré une 2e manche joker, alors qu’Anthony Meunier (Citroën Saxo VTS) prend la 2e place. Grosse bagarre pour la 3e entre Alexandre Croset (Peugeot 106 S16) et Olivier Hronik (Citroën Saxo VTS), qui ne concède que 0,202s au cumul des deux meilleures manches ! Double vainqueur sortant de la Coupe, Pascal Porhansl (Renault 5 GT Turbo) n’a pas eu voix au chapitre pour le groupe, mais il conserve sa suprématie dans la classe 4. Par contre, Cédric Thollon (Renault 5 GT Turbo) a dû sortir la grosse attaque pour contrer Sébastien Cornet (Renault 5 GT Turbo) et prendre la 2e place. Venu pour remporter la classe 1, Éric Ghesquière (Citroën AX Gti) a rempli son objectif, mais François Dieulangard (Citroën AX Gti) lui a donné du fil à retordre en ne concédant que 0,265s. Mathieu Roy (Citroën AX Gti) prend le dessus sur un Christophe Boudeau (Peugeot 205 Rallye), vainqueur de la classe en 2009 à Plouay, pas dans son assiette.
Christophe Allégret pour le Fun – Corinne Flandy double la mise – La passe de trois pour Bertrand Lassalle !

Avec deux partants, la Coupe de France GT, conformément au règlement, n'est pas décernée. Pour le fun, Christophe Allegret et Christian Ortéga, au volant de leur Caterham Super 7, se sont battus comme des chiffonniers, mais comme il faut un vainqueur, c’est Christophe Allegret qui coiffe Christian Ortéga sur le fil pour 1,230s au cumul des deux meilleures manches.
Lauréate de la Coupe des Dames à Plouay, Corinne Flandy (Arcobaleno) récidive à Villars-sous-Écot en dominant, comme en 2009, Marie Giraud (Ralt RT32). Absente l’année passée, Karine Maridor (Fiat 126) complète cette fois-ci le podium, alors que Marise Hoyau (JPH) y échoue d’un rien au pied. Elle repousse Stéphanie Billaud (Simca Rallye 3), 3e en 2009, à la 5e place, alors que Michèle Enghoffer (Héma), Marjorie Lopez (Peugeot 106 Rallye) et Thérèse Pauget (Talbot Samba) complètent la représentation féminine.
Pour sa 4e finale, Bertrand Lassale (Dallara 300) remporte un 3e titre chez les moins de 25 ans, mais cette fois-ci, c'est le dernier, car en 2011 il sera atteint par la limite d’age ! Jouant la victoire absolue où il échoue 3e à seulement 0,107s de la 2e place, il devance Julien Bost (Dallara 397), dans le bon wagon jusqu’à la 3e manche, mais qui n’améliore pas dans la dernière.
Pour accéder aux images: télécharger Adobe Flasch Player
Pour accéder aux classements: télecharger Adobe Reader
  • Repères
Date : 18 & 19 septembre 2010
13e Finale

Organisation : Comité Bourgogne – Franche-Comté & ASA Franche-Comté
Site : www.finale-slaloms-2010.org

Lieu : Villars-sous-Écot (25)
Circuit de la Versenne

Longueur : 2,100 Km (2 tours de circuit)
4 manches - Addition des deux meilleures

117 concurrents vérifiés
114 concurrents classés

Météo : Beau temps…
Conception graphique & réalisation par Photographic'Mans
2008-2018©Photographic'Mans - Tous droits réservés