Contact
Slalom d’Été du Boischaut : Happy birthday Gaël !!!...
  •  Scratch 
  •  Gr E 
  •  Gr C 
  •  Gr FS 
  •  Gr A 
  •  Gr F2 
  •  Gr N 
  •  Gr GT & Féminines 
  •  Loisirs 
Trois ans après sa première victoire absolue décrochée en 2007 sur ce même circuit, Gaël Boisson fête dignement l’anniversaire en ajoutant, à l’issue de trois manches disputées, un succès supplémentaire à son palmarès.

Les quilles ont joué les arbitres et Gaël Boisson s’en sort le mieux en décrochant les lauriers de la victoire, même s’il en tutoie une lors de la dernière manche. Pénalisé lors des deux dernières, Olivier Morel se retrouve 2e, alors que Julien Bost en touche deux lors de la seconde et il doit se cantonner à la 3e place. Que ce soit en côte ou en slalom, Philippe Lasnier enchaîne les succès en groupe C. Bruno Berton n’a jamais pu lui contester la victoire, alors qu’il a été obligé de batailler ferme pour repousser Christopher Lecarpentier. Jean-Sébastien Fel n’a pas eu trop de mal à s’imposer en FC, alors que William Alain est resté constamment sous la menace de Claude Accary pour la 2e place. Les quilles ont été fatales à David Dieulangard en groupe A et Gauthier Roux en profite pour s’imposer de même que Denis Chéreau, qui vient s’intercaler entre les deux Clio. Malmené en première manche, Alain Barberon se fâche ensuite et repousse Fabrice Dussoulier à la 2e place du groupe F2000. Sylvain Henry n’a pas été inquiété en tête du groupe N, alors que Patrice Morin, son second, est resté sous la menace d’un quatuor emmené par Olivier Hronik et regroupé en moins d’une seconde.

 
Le bel anniversaire de Gaël Boisson !!!...

L’adversité était nombreuse et variée, mais Gaël Boisson n’a pas flanché pour fêter dignement le troisième anniversaire de sa première victoire au scratch. Même si sa Reynard 913 était poursuivie par un inquiétant panache de fumée, malgré une récente révision du moteur, il en profite pour s’imposer dans la classe 3. Il domine Olivier Morel (Dallara 396), vainqueur sortant de l’édition de Printemps du Boischaut et Julien Bost (Dallara 397), toujours redoutable pour la victoire malgré son jeune age. Lors de l’ultime manche, Nicolas Fierro (Dallara 389) vient souffler la quatrième place de Fabrice Flandy (Dallara 388), vainqueur de haute lutte pour 0,131s de la classe 1 face à David Bézinaud (Martini MK26). Septième du groupe, François Latreille (Martini MK49) domine la classe 2, Jean-Paul Hoyau (JPH) son dauphin arrivant beaucoup plus loin. Au coude à coude pour la troisième place de la classe 1, Julien Busato (Orion) et Ludovic Gruzon (Gloria B5) devance Corinne Flandy (Arcobaleno) victorieuse de la Coupe des Dames.
Finale en vue pour Philippe Lasnier !!!...

Ça faisait longtemps que le groupe C n’avait pas été aussi fournis, mais cela n’a pas empêché Philippe Lasnier (BRC CM05 EVO) de poursuivre sur sa lancée avec une nouvelle victoire qui le rapproche un plus de la Finale Franc-Comtoise. En bagarre avec Christopher Lecarpentier (PRM Fun Boost), Bruno Berton (PRM Fun Boost) a tout tenté, mais rien n’y a fait pour aller chercher ce diable de petit proto espagnol et il doit se contenter de la deuxième place du groupe et de la classe CM. Délaissant momentanément sa Rallye 3, Yves Tholy fait une pige au volant du PHC d’Éric Bernard et il se bagarre pour une place sur le podium du groupe, mais il bouscule quelques quilles et il échoue au pied du podium, en vainqueur de la classe CN-1, tout en contenant Roman Charbonnier (PRM Fun Boost), quatrième des CM. Course par élimination en CN-2, car Julien Granvaud (Funyo 4RS), dixième du groupe, se retrouve seul après les abandons de Gérard Riffet (Funyo 6) dès les essais, puis de Jean-Claude Ailleau lors de la deuxième manche, alors que Frédéric Hanquier (Arc MF5), quatorzième du groupe, était seul dans la classe C3-1.
Jean-Sébastien Fel haut la main !!!...

Le groupe FS se réduit vraiment comme peau de chagrin, car avec seulement sept concurrents, c’était un des groupes les moins biens représentés, seuls les GT étant moins nombreux. Jean-Sébastien Fel (Simca Rallye 3) domine le groupe et la classe 2 et il se retrouve premier des berlines au classement général. Deuxième du groupe et vainqueur de la classe 3, William Alain est toujours resté sous la menace de Claude Accary, mais le pilote de l’Alpine-Renault A110 n’est jamais parvenu à devancer celui de la BMW 2002, concédant finalement 0,069s. Son fils Yves au volant d’un proto, Jean-Claude Tholy a repris du service au volant de la Simca Rallye 3. Il s’empare de la deuxième place de la classe 2, laissant Freddy Cadot (Alpine-Renault A110) à bonne distance, alors que Dominique Aulong (Renault 5 Alpine) distance sa femme Joëlle.
La sagesse de Gauthier Roux !!!...

La sagesse, ou l’expérience de Gauthier Roux (Renault Clio Cup), lui ont sans doute permis de faire la différence en tête du groupe et de la classe 3. Fâché avec les quilles, David Dieulangard (Renault Clio Cup) doit se contenter de la troisième place du groupe et de la deuxième place de la classe. En pleine moisson, Denis Chéreau (Citroën Saxo) est parvenu à faire un break et, malgré une nuit des plus courte, il parvient à s’emparer de la deuxième place du groupe et de la victoire de classe 2. Pourtant, les frères Bacquié (Citroën Saxo) n’ont pas ménagé leur peine, mais Jérémie ne prend que la quatrième place du groupe, second de la classe 2, alors que Cyril pourtant troisième de la classe, arrive plus loin au groupe. À la faute lors de la première manche, Thierry Tierce (Renault Clio Cup) parvient à accrocher la cinquième place du groupe, la troisième de la classe 3, en débordant Nicolas Mainier (Peugeot 206 RCC), en délicatesse avec les quilles lors de la première manche, alors que Didier Dieulangard (Renault Clio Cup), dans un ultime effort mal récompensé le laissant septième du groupe et cinquième de la classe 3, s’en va taper le rail en franchissant la ligne d’arrivée de la dernière manche.
Alain Barberon sous pression !!!...

Piqué au vif à l’arrivée de la première manche où Fabrice Dussoulier (Renault Twingo) le devance au groupe, mais surtout dans la classe 1, Alain Barberon (Citroën AX Sport) réagit dès la seconde avant d’enfoncer le clou dans la dernière pour remporter une splendide victoire. Second de la première manche, Jérémy Gaïani (Peugeot 205 Gti) n’est pas en mesure de contrer la furia du pilote de l’AX, mais il parvient à déborder la Twingo pour accrocher la deuxième place du groupe, en vainqueur de la classe 2. L’esprit déjà en vacances, Christian Chasserat (Peugeot 205 Gti) échoue au pied du podium du groupe, mais avec la victoire de classe 3 en poche. Il est resté sous la menace de Francis Mornet (Citroën BX 16TRS), second de la classe 2, mais il parvient à conserver un mince avantage de 0,010s. Isolé à la sixième place du groupe, Tony Froger (Renault Mégane) prend une belle deuxième place de classe 3, alors qu’Émilien Paucot (Citroën Saxo), troisième de la classe 2, a dû batailler pour repousser David Cerqueira (Peugeot 205 Gti), troisième de la classe 3, à 0,321s.
Bon débuts pour Sylvain Henry !!!...

L’adaptation à la Renault Clio Williams (ex Florent Fricault) qu’il vient d’acquérir c’est faite avec succès, puisque Sylvain Henry n’a pas été inquiété en tête du groupe et de la classe 3. Par contre, la bagarre pour la deuxième place a fait rage entre cinq pilotes potentiellement aptes à s’en emparer. C’est Olivier Hronik (Citroën Saxo VTS), facile vainqueur de la classe 2, qui tire le premier, mais Patrice Morin (Renault Clio Williams), second de la classe 3, revient comme un boulet pour le déloger de la place tant convoitée. Entre deux manches du Championnat de France de la Montage et au volant de la Peugeot 306 S16 que Tony Chelot vient d’acquérir, Anthony Cosson s’empare de la quatrième place, troisième de la classe 3, au détriment de Philippe Guérin, seul dans la classe 4. Éric Ghesquière (Citroën AX Gti), en manque de pneus frais, pointe sixième du groupe, à seulement 1,193s de la seconde. Il s’impose haut la main dans la classe 1, Lionel Passemard (Peugeot 106 Rallye) son second ayant eu fort à faire pour repousser André Baron (Peugeot 106 Xsi), alors que Marjorie Lopez (Peugeot 106 Rallye), de retour sur un circuit qui ne lui a pas porté chance au printemps, prend la deuxième place de la classe 2.
Sébastien Berjot : la surprise… – Corinne Flandy : la domination...

Le comportement de sa Lotus Exige ne lui laissait guère d’espoir de déloger la Caterham Super Seven de Jean-Denis Perrot de la première place, mais la mise en place de chaussettes plus adaptées lui a permis de renverser la situation à l’issue de la dernière manche pour s’emparer de la victoire avec moins d’une seconde d’avance. Au contact de Sébastien Berjot lors de la première manche, Sébastien Depierre (Lotus Exige) est resté impuissant quand la Lotus verte s’est retrouvée chaussée des pneus adéquats.

Du côté des féminines, Corinne Flandy (Arcobaleno) n’a pas fait dans la demi-mesure en se mêlant à ces messieurs possesseurs de monoplaces et de barquettes. Absente de la deuxième manche, Stéphanie Tordeux (PRM Fun Boost) parvient à conserver sa deuxième place initiale lors de la troisième. Au coude à coude, Angélique Airieau (Martini MK49) finit par prendre le dessus sur Marie Giraud (Ralt RT32), mais l’écart n’est que de 0,4s, alors que Marjorie Lopez (Peugeot 106 Rallye) s’impose en berlines, où elle devance Joëlle Aulong (Renault 5 Alpine) et Audrey Vilatte (Peugeot 106).
Une de plus pour Jimmy Berroyer !!!...

Pas de souci pour Jimmy Berroyer qui survole la catégories des Loisirs au volant de sa Renault Clio RS. Gary Martzolff (Citroën Saxo VTS), son second, butte sur la barre des deux minutes, alors que Gérard Touron (Peugeot 106 Rallye), à la faute lors de la première manche de même que lors de la dernière manche, assure la troisième marche du podium et la victoire de classe 1 sur sa seule deuxième manche. Troisième de la classe 2, Franck Michaud (Citroën C2 VTS) contient le retour de Gabriel Laurier (Citroën AX Gti), second de la classe 1, alors qu’Audrey Vilatte (Peugeot 106), troisième de la classe 1, se fait souffler la sixième place du groupe à l’issue de la dernière manche par Alain Langumier (Renault Clio), quatrième de la classe 2.
Pour accéder aux images: télécharger Adobe Flasch Player
Pour accéder aux classements: télecharger Adobe Reader
  • Repères
Date : 24 & 25 juillet 2010
14e édition

Organisation : ASA La Châtre
Site : www.circuitdelachatre.fr
Lieu : Circuit Maurice Tissandier – La Châtre (36)

Longueur : 2000 m (2 tours de circuit)
3 manches

98 concurrents vérifiés
GrE = 21 partants - GrC = 18 partants
GrFS = 7 partants - GrF2 = 16 partants
GrA = 11 partants - GrN = 11 partants
GrGT = 3 partants - Loisirs = 11 partants
96 concurrents classés

Météo : Nuageux…
Conception graphique & réalisation par Photographic'Mans
2008-2018©Photographic'Mans - Tous droits réservés