Contact
Slalom de Corcoué sur Logne : La relève au pouvoir !!!...
  •   Scratch  
  •   Gr E  
  •   Gr C  
  •   Gr GT & Gr FS
  •   Gr A  
  •   Gr N  
  •   Gr F2  
  •   Loisirs  
En 2009, pour sa première saison au volant d’une monoplace, Julien Bost s’était déjà imposé à trois reprises. Régulièrement aux avant-postes depuis le début de la saison, il décroche à Corcoué sur Logne sa première victoire de l’année et il ne devrait pas en rester là !

En réalisant le meilleur temps lors des trois manches disputées, le jeune pilote tourangeau n’a pas fait dans la demi-mesure, d’autant qu’il sera le seul à descendre sous la minute en claquant un super 59,89s dès la première manche. La charge d’organisateur n’a pas trop pesé sur les épaules de Jean-Jacques Vallet qui a tout tenté, et même un peu plus, pour ravir la première place, mais la barre était trop haute. Il parvient à contenir David Bézinaud, à la faute lors de la première manche et son camarade Vertavien Jean-Marc Duranteau qui bute au pied du podium. Au milieu des monoplaces, la messe était dite à l’issue de la première manche pour le groupe C où Arnaud Mornet poursuit sur sa lancée avec une nouvelle victoire. Il domine Philippe Lasnier, en délicatesse avec son verrouillage de marche arrière lors de la deuxième manche, mais c’est Vincent Lélan qui aurait dû s’imposer avec un temps canon lors de la deuxième manche. Les commissaires sportifs en décideront autrement en annulant tout ses temps à cause d’un échappement trop bruyant !
 
Julien Bost : l’insouciance de la jeunesse...

Les trois classes du groupe se retrouvent aux trois premières place du classement puisque Julien Bost (Dallara 397) remporte la classe 3 alors que Jean-Jacques Vallet (Reynard 903B) en fait de même pour la 2. David Bézinaud (Martini MK26) s’impose dans la classe 1 d’autant plus facilement qu’il n’avait que les Formule Renault Campus des Lycées dans la Course comme adversaires. Au pied du podium, Jean-Marc Duranteau (Dallara 392) prend la deuxième place de la classe 2, alors qu’Henry-Claude Piau (Martini MK30), handicapé par des problèmes électriques, prend la troisième place. Grosse performance d’Étienne Miloux (Campus) qui, pour sa première course, prend la neuvième place du général et la deuxième de la classe 1. Il s’impose largement à Jérémie Guillou (Campus) en tête des lycéens et se permet même le luxe de devancer Yannick Fruit (Martini MK49), second de la classe 3. Troisième de cette même classe, Angélique Airieau (Martini MK49) remporte la Coupe des Dames en devançant Marie Giraud (Ralt RT32) de 0,71s.
Arnaud Mornet : la victoire par défaut...

Devancé sur la piste par Vincent Lélan (PRM Fun Boost), c’est sur le tapis vert qu’Arnaud Mornet (Arc MF5) s’impose dans en groupe C. Il domine la classe CN/2 d’autant plus facilement que Jean-Claude Aillaud, sans freins, abîme sa AJC 005 en bousculant une botte de paille dès la première manche. Il découvrait la piste de Corcoué sur Logne et ses débuts ont été difficiles. Philippe Lasnier (BRC CM05 Evo) ne disposait pas des bons pneus et en plus il était à nouveau victime d’un problème de verrouillage de sa marche arrière. Second du groupe, il récupère la victoire de classe CM/1 après l’annulation des temps de Vincent Lélan. Troisième du groupe et second de la classe CM/1, Cyrille Chupin (GFA Spider) contient le retour de Samuel Penot (PRM Fun Boost) alors que Didier Thabart (GFA Europa GT), pour sa première course au volant de sa nouvelle acquisition, a été handicapé par des problèmes de moteur.
Franck Moreau : leader des berlines !!!...

Avec trois partants en GT et deux en FS, ces deux groupes n’étaient pas bien représentés en nombre. Pour pallier ce faible nombre de partant, leurs leaders se sont bagarrés pour le titre honorifique de meilleur berline. Lors de la première manche, Franck Vigneux (Simca Rallye 2), lauréat en FS, est resté au contact de Franck Moreau (Caterham Super 7), large vainqueur en GT, mais il s’est retrouvé impuissant face à la grosse amélioration du pilote de GT lors de la seconde manche. Un gouffre sépare le vainqueur du groupe GT de ses poursuivants. Jean-Luc Jarret (MG F Trophy) s’est craché dans les mains lors de la dernière manche pour repousser Georges Vesser (Hommell Berlinette RS) à la troisième, et dernière, place du groupe. Seul adversaire de Franck Vigneux en FS et dans la classe 2, Alain Biotteau (Fiat X1/9) ne jouait pas dans la même cour.
Jean-Marc Touron : sous pression !!!...

De retour en groupe A avec sa Citroën Saxo Cup après un intermède groupe N en Peugeot 106, Jean-Marc Touron n’a pas eu la partie facile tant David Dieulangard (Renault Clio Cup) que Romain Guénec (Peugeot 106 S16) ne lui ont pas facilité la tâche. Meilleur temps de chacune des trois manches, le Vendéen n’a jamais creusé un écart significatif. Vainqueur de la classe 2, il devance David Dieulangard, lauréat de la classe 3, de 0,25s et Romain Guénec, son dauphin dans la classe 2, de 0,35s. Dans le rythme et dans la même seconde que le vainqueur du groupe, Sylvain Henry (Renault Clio Cup) domine la paire Yann Renaudeau – Jacky Lucas, séparé de 0,25s au volant de la même Peugeot 206 RC, pour la deuxième place de la classe 3. Distancé, Mathieu Simonneau (Citroën Saxo VTS) prend la troisième place de la classe 2, alors que Christian Bertho (Peugeot 205 Rallye) était seul dans la classe 1.
Anthony Meunier : impressionnant !!!...

Dès la première manche, Anthony Meunier (Citroën Saxo VTS) frappe d’entrée avec Christophe Sendrier (Peugeot 206 RC) sur ses talons à seulement 0,18s, alors que Michel Macquigneau (Renault Clio Williams), Laurent Corbineau (Renault Clio RS) et Christophe Boudeau (Peugeot 205 Rallye) sont regroupés dans un mouchoir de 0,07s. Même si Michel Macquigneau grappille quelques centièmes, la deuxième manche n’apporte pas de gros changement, si ce n’est l’arrivée d’Aurélien Sanchez (Renault Clio Williams) à la quatrième place et le glissement de Laurent Corbineau à la sixième. Tout se joue lors de l’ultime round. Anthony Meunier, lauréat de la classe 2, affole le chrono alors que Michel Macquigneau saute Christophe Sendrier pour la deuxième place et la victoire de classe 3. Troisième en deux litres, Aurélien Sanchez n’améliore pas et il conserve sa quatrième place de groupe avec 0,01s de marge sur François Métayer (Citroën Saxo VTS), second de la classe 2, revenu du diable vauvert. Vainqueur de la classe 1, Christophe Boudeau glisse à la sixième place, alors que François Dieulangard (Citroën AX Gti) son second réduit l’écart à 0,30s en repoussant Laurent Corbineau, incapable d’améliorer son temps initial, à la huitième place du groupe.
Francis Mornet : une fois n’est pas coutume...

Francis Mornet (Citroën BX 16 TRS) n’a pas été inquiété en tête du groupe et de la classe 2. Transfuge du groupe N, Jimmy Rousseau (Peugeot 106 S16) prend la deuxième place du groupe et de la classe alors que, facile vainqueur de la classe 1, Thierry Jabet (Peugeot 106 Xsi) monte sur la dernière marche du podium du groupe. Troisième de la classe 2, Sébastien Orieux (Peugeot 205 Gti) vient mourir à 0,48s du podium du groupe à l’issue d’une remontée phénoménale. Sur une seule manche, Aurélien Boursier (Renault Clio Williams) parvient à remporter la classe 3, mais à une anonyme sixième place du groupe. Il contient Arnaud Charbonnier (Citroën ZX 16V) pour 0,22s alors qu’Anthony Chagneau, au volant de la même Renault Clio Williams qu’Aurélien Boursier, doit se contenter de la troisième place. À bonne distance du vainqueur, Sylvain Sirouet (Peugeot 106 Rallye) prend la deuxième et dernière place de la classe 1, après l’accident de Grégory Bersihand lors de la manche d’essais où il met sa Mini sur le toit !
Hubert Caillé : évidemment !!!...

Hubert Caillé (Jidé) a été particulièrement bien inspiré en creusant l’écart lors de la première manche. Incapable d’améliorer lors des deux suivantes, il reste sous la menace de Florian Cordillot (Peugeot 106 S16), magistral dans son pilotage, mais qui finalement vient mourir à 0,14s de la victoire de groupe et de classe 2. Troisième du groupe et de la classe, Marc Bertaud (Honda Intégra Type R) a dû batailler ferme pour repousser à 0,08s le toujours jeune Gérard Touron (Peugeot 106 Rallye), large vainqueur de la classe 1, au pied du podium du groupe. En belle amélioration lors de l’ultime manche, Nicolas Cordillot (Peugeot 106 S16) vient mourir à 0,02s de Gérard Touron à la cinquième place du groupe, quatrième de la classe 2. Deuxième et troisième de la classe 1, Logann Langé et Christophe Robinet se partageaient le volant d’une Citroën Saxo VTS qui aurait normalement dû (à mon avis) se trouver dans la classe supérieure. Ils privent Sébastien et Sylvain Morand (Citroën AX) d’une place sur le podium.
Pour accéder aux images: télécharger Adobe Flasch Player
Pour accéder aux classements: télecharger Adobe Reader
  • Repères
Date : 24 & 25 avril 2010

7e édition
Organisation : Nantes Atlantique Sport Auto
Web : http://slalom.corcoue.online.fr/

Lieu : Corcoué sur Logne (44)
Circuit : Espace Loisirs Mécaniques de Corcoué

Longueur : 1400 m
3 manches

107 concurrents vérifiés
102 concurrents classés

Météo : Beau temps…
Conception graphique & réalisation par Photographic'Mans
2008-2018©Photographic'Mans - Tous droits réservés