Slalom du SAVI Compétition : Gaël Boisson haut la main !!!…

Repères

Au volant d’une voiture qu’il connaît sur le bout des doigts, Gaël Boisson ne laisse aucune chance à ses adversaires de s’imposer pour la deuxième édition de l’épreuve organisée par la toute jeune équipe du SAVI Compétition.

 

Le succès est au rendez-vous pour les organisateurs avec une quinzaine de pilotes de plus que l’année précédente ravis d’en découdre sur un site digne de recevoir une finale de la Coupe de France. Devancé aux essais, Gaël Boisson tue le suspens dès la première manche où il relègue son plus proche adversaire à plus de trois secondes. Même si l’écart se réduit au fil des manches, Julien Bost n’a jamais été en mesure de lui contester la victoire. Alfred Arpin complète le podium au détriment d’Alain Violas, contraint à un nouveau départ pénalisant lors de la troisième manche après avoir été gêné par le concurrent précédent. Second de la première manche, Philippe Lasnier redescend logiquement à la cinquième place, mais il domine le groupe C alors qu’ils sont quatre regroupés en une seconde pour le gain de deuxième place qui revient à Gilles Renoult. Vainqueur en GT, Sébastien Berjot met un point d’honneur à terminer premier des berlines. Nicolas Fouquer a dû surveiller un Jean-Michel Loiseau assez pressant pour remporter le groupe F. La troisième place a fait l’enjeu d’une rude bagarre où Yann Demimuid émerge d’un groupe de six pilotes regroupés en une seconde. Denis Chéreau a retrouvé son adversaire préféré pour batailler en tête du groupe A, mais Alain Barberon doit se contenter de la deuxième place alors que Marjorie Lopez, dominée par Maryse Hoyau pour la Coupe des Dames, prend la troisième place. Si Olivier Hronik remporte le groupe N, Éric Ghesquière lui a donné du fil à retordre alors qu’ils sont quatre, emmené par Cédrik Thollon, à finir dans la même seconde sur les talons de la petite AX.

 

          » voir le classement…                              » voir les photos

Date : 29 & 30 août 2009

Organisation : Écurie SAVI Compétition

Lieux : Circuit International Karting - Salbris (41)

Longueur : 1,550 Km

91 vérifiés

88 classés

Météo : Beau temps

 

 

Gaël Boisson, vainqueur 2009…

 

 

Groupe E : L’échappée de Gaël Boisson…

 

Gaël Boisson (Reynard 913) s’est rapidement mis à l’abri en tête du groupe et de la classe 3. À tout juste vingt ans, Julien Bost (Dallara 397) engrange de l’expérience et il se place à nouveau dans le sillage du vainqueur où il ajoute un nouveau podium à son palmarès. Alfred Arpin (Dallara 387) se loupe à la première manche, mais il se rattrape dès la suivante pour compléter le podium du groupe et remporter la classe 1. Alain Violas (Martini MK42/45) semble avoir résolu ses problèmes d’allumage, mais les faits de course ne lui facile pas la tâche en l’obligeant à reprendre le départ de la troisième manche. Températures dans le rouge, il ne parviendra pas à déborder Alfred Arpin et il devra se satisfaire de la deuxième place de la classe 1. Venu de Haute-Savoie, Laurent Juliand (Martini MK30) prend la troisième place de la classe 1, alors que pour le gain de la classe 2, Jean-Paul Hoyau (HJP) a mis un point d’honneur à devancer sa fille Maryse (HJP), victorieuse de la Coupe des Dames.

Groupe F : La maîtrise de Nicolas Fouquer...

 

Nicolas Fouquer a fait virevolter sa petite Fiat 126 en tête du groupe et de la classe FS.3, mais il a dû se méfier de Jean-Michel Loiseau (Alpine-Renault A110), vainqueur de la classe FS.2, qui n’a jamais lâché le morceau. Second de la première manche, Romain Richardeau (Simca Rallye 3) ne parviendra pas à améliorer et Yann Demimuid (Simca Rallye 2) en profite pour lui rafler la troisième place du groupe et la victoire de classe FS.1. Dans un ultime sursaut, William Alain (BMW 2002 Ti), second en FS.3, lui chipe la quatrième place du groupe. Dans la même seconde que Yann Demimuid, Maxime Molveau (Talbot Samba Proto) prend la sixième place du groupe et la troisième de la classe FS.1 suivit à 0,143s par Claude Accary (Alpine-Renault A110), troisième de la classe FS.3. Huitième du groupe, Francis Mornet (Citroën BX 16TRS) met Jean-François Cornil (Citroën Saxo VTS) à bonne distance pour le gain de la classe F2.2 alors que Christian Chasserat (Peugeot 205 Gti) a dû se cracher dans les mains pour venir à bout, dans l’ordre, de Christophe Roulet (Peugeot 309 Gti16), David Cerqueira (Peugeot 205 Gti) et Fabien Metton (Renault 5 Alpine Turbo) regroupés en 0,274s.

Groupe N : La belle saison d’Olivier Hronik…

 

Les quilles auraient pu jouer un mauvais tour à Olivier Hronik (Citroën Saxo VTS), mais une dernière manche exempte d’erreur lui permet d’ajouter une nouvelle victoire de groupe et de classe 2 à son palmarès. Seul en classe 1, Éric Ghesquière (Citroën AX Gti) n’a jamais lâché le morceau tout en surveillant la menace Cédrik Thollon (Renault 5 GT Turbo), très pressant dans ses rétroviseurs et qui échoue pour seulement 0,050s à la troisième place du groupe en vainqueur de la classe 4. Il déborde, à l’issue de la dernière manche, l’infortuné Jimmy Lavigne (Renault 5 GT Turbo), troisième du groupe et en tête de la classe 4 après la seconde. Au volant d’une auto qu’il découvrait et pas trop adaptée à sa morphologie, Hervé Tranchant (Peugeot 106 S16) effectue une belle troisième manche qui lui permet de doubler Jimmy Lavigne, finalement cinquième du groupe et second de la classe 4. Il échoue au pied du podium du groupe à la deuxième place de la classe 2 alors que Benoît Sabard (Peugeot 106 Rallye), casquette d’organisateur sous le casque, doit se contenter de la troisième place de la classe 2 à 0,256s d’Hervé Tranchant.

Groupe C : La domination de Philippe Lasnier…

 

Philippe Lasnier (BRC CM05) aurait bien aimé accrocher une place sur le podium du général, mais il doit se contenter d’une nouvelle victoire de groupe assortie d’un succès de classe CM.1. La bagarre pour la deuxième place du groupe a fait rage entre prétendants à la victoire de classe C3.1. Gilles Renoult (Le Gallen) attaque d’entrée, mais il n’améliore pas et il va rester sous la menace de Jean-François Cleuziou (BFC) dans un premier temps avant que Ludovic Gruzon (Arc MF3), pénalisé par une quille en première manche, ne vienne mourir à 0,288s. Seul en CN.2, Arnaud Mornet (Arc MF5) déborde Francis Lasnier (BRC CM05), second de la classe CM.1 derrière son frère, pour le gain de la cinquième place du groupe.

 

 

 

Groupe GT : La challenge de Sébastien Berjot…

 

Comme Sébastien Berjot avait prêté sa Caterham Super Seven à Christophe Martin, ils étaient deux dans le groupe et la classe 1, mais le propriétaire de la voiture n’a laissé aucune chance à son hôte d’un jour pour la victoire. Ce nouveau succès de groupe est assorti également de la place fictive de première berline et d’une fort belle douzième place du général.

Groupe A : La main mise de Denis Chéreau…

 

Après un intermède en F2.1 pour trouver un peu de concurrence, Alain Barberon est de retour, mais toujours seul dans la classe 1, pour tenter de devancer son « meilleur ennemi » pendant que la réglementation lui permet encore de concourir en groupe A avec sa Citroën AX Sport. Au jeu des quilles bousculées, c’est Alain Barberon qui s’en sortait le mieux à l’issue de la deuxième manche, mais la dernière lui sera fatale et Denis Chéreau (Citroën Saxo VTS) accroche une nouvelle victoire qui devrait lui permettre de coiffer la couronne de Champion du Comité. Devancé pour la Coupe des Dames, Marjorie Lopez (Peugeot 106 S16) réalise une jolie performance en prenant la troisième place du groupe et la seconde de la classe 2 derrière l’inaccessible Denis Chéreau alors que Richard Suard (Peugeot 206 RCC) contrôle Ludovic Pyat (Renault Clio 16S) pour le gain de la classe 3.

Groupe Loisir : L’expérience de Jimmy Berroyer…

 

Jimmy Berroyer (Renault Clio RS) survole le groupe Loisir et la classe 2 où il n’a aucun mal à devancer la famille Restellini (Peugeot 106 S16), Guillaume coiffant Alexandre à l’issue de la dernière manche. Ils étaient quatre regroupés en un peu plus d’une seconde en tête de la classe 1 à l’issue de la première manche, mais Gabriel Laurier (Citroën AX Gti) passe ensuite la surmultipliée pour ne plus être inquiété. Premier leader, Frédéric Piris (Peugeot 106) ne parvient pas à améliorer son temps initial, mais il préserve la deuxième place de la classe du retour de Thomas Vilatte (Peugeot 106 Rallye) pour 0,019s.

Pour accéder aux images: télécharger Adobe Flash Player
Pour accéder aux classements: télécharger Adobe Reader
Conception graphique & réalisation par Photographic'Mans
2008-2018©Photographic'Mans - Tous droits réservés