Slalom de Printemps du Boischaut : François Meyer, c’est le meilleur !!!…

Repères

Que ce soit sur une seule manche ou bien à l’addition des deux meilleures retenues pour le classement final, le Luron François Meyer a dominé de la tête et des épaules cette quatrième édition disputée sous un beau soleil printanier qui justifiait parfaitement l’appellation de « Printemps du Boischaut ».

 

Avec 103 concurrents vérifiés représentants 11 des 17 Comités métropolitains, cette quatrième édition de l’épreuve organisée par l’ASA La Châtre avait des allures de Finale. Nouvellement baptisé Maurice Tissandier, du nom de l’ancien maire de La Châtre qui a beaucoup fait pour le sport automobile dans l’Indre, le circuit offrait un parcours de 2,0 Km à effectuer dans le sens des aiguilles d’une montre, le sens inverse étant réservé à l’épreuve estivale. Rapide avec seulement deux chicanes artificielles, il permettait à François Meyer de s’imposer, relativement facilement, après avoir dominé les trois manches au programme. Ils ont été nombreux à tenter de suivre le rythme de la Dallara jaune, mais ils se sont tous cassés les dents sur la chicane à un moment où un autre. À la faute dans l’ultime manche, Eddy Pérez préserve sa belle deuxième place des assauts de Gérald Urreizti, vainqueur de la Coupe de France sortant et pénalisé lors de la première manche. Sans une quille bousculée à l’arrivée de la deuxième manche, Gaël Boisson aurait réalisé le meilleur temps de la journée sur une seule manche. Il échoue finalement au pied du podium sous la pression de Fabrice Flandy, auteur d’une fort belle prestation. Pénalisé par son abandon lors de la première manche, Alfred Arpin devance Philippe Lasnier qui s’impose pour la première fois au volant de son nouveau joujou en tête du groupe C. Gilles Bréda out à l’issue des essais, c’est Jérôme Padey qui offre la réplique au pilote du BRC et qui prend la deuxième place du groupe. Troisième, Jean-Philippe Charbonnier arrive en tête d’une nuée de PRM. Impressionnant d’aisance, Yves Tholy a fait virevolté sa petite Rallye 3 en tête du groupe F. Le style généreux de Thierry Jabet n’aura pas suffi, il doit se contenter de la deuxième place. Le Cantalou Jean-Sébastien Fel a dû batailler ferme pour accéder à la troisième place, le jeune Romain Richardeau lui a donné bien du fil à retordre pour sa troisième course. Sébastien Berjot a fait plaisir au nombreux public avec un festival de tête-à-queue sans conséquence pour le gain du groupe GT. Venu pour essayer sa nouvelle monture en conditions course, Anthony Cosson repart avec la victoire en groupe N. Barré en puissance, Florent Fricaud doit se satisfaire de la deuxième place alors que Jean-Marc Touron, troisième, fait une bonne opération comptable en vue de la Finale de Plouay. Les Clio Cup ne lui ont pas facilité la tâche, mais Denis Chéreau rafle quand même le groupe A. Julien Perraguin et Pascal Cosson doivent s’avouer battus, mais montent sur le podium. Délaissant son habituel carnet de notes, Franck Michaud remporte le groupe Loisir devant Jean-Aurélien Habert, en manque de vraie voiture de course.

 

          » voir le classement…                              » voir les photos

Date : 14 & 15 mars 2009

Organisation : ASA La Châtre

Lieux : Circuit Maurice Tissandier - La Châtre (36)

Longueur : 2,000 Km (2 tours de circuit)

103 vérifiés

96 classés

Météo : Beau temps ensoleillé

 

 

 

 

 

François Meyer, le vainqueur…

 

 

Groupe E : François Meyer au top…

 

Vainqueur du groupe, François Meyer (Dallara 394) remporte, bien entendu, la classe 3. Il devance donc Eddy Pérez (Martini MK59), lauréat de la petite classe 1, qui réalise une belle performance sur ce tracé rapide. Belle performance également à l’actif de Fabrice Flandy (Arcobaleno), dauphin d’Eddy Pérez dans la classe 1 et cinquième du groupe. Il conserve un mince avantage de 0,067s au groupe et à la classe sur Alfred Arpin (Dallara 387) au cumul des deux meilleures manches. Vainqueur en titre de la Coupe de France, Gérald Urreizti (Reynard 903) n’a pas semblé à l’aise sur ce parcours. Il parvient quand même à monter sur la dernière marche du podium tout en s’imposant largement en tête de la classe 2. Jean-Claude Rabatel (Martini MK49) et Jean-Jacques Vallet (Reynard 903B), second et troisième de la classe, n’ont jamais été en mesure de faire trembler le Toulonnais. Il avait fait le meilleur temps de la seconde manche, mais une quille renversée à l’arrivée prive sans doute Gaël Boisson (Reynard 913), second de la classe 3, d’un podium qui lui échappe de fort peu. Au volant de l’ancienne voiture de Claude Pain, Serge di Cioccio (Dallara 396) s’empare de la troisième place.

Groupe F : Yves Tholy, bien sûr !!!...

 

Personne n’a été en mesure de déboulonner Yves Tholy (Simca Rallye 3) de son piédestal tout en haut du classement du groupe F et de la classe FS1, pas même Thierry Jabet (Ford Escort RS2000), leader en FS3, qui n’a pourtant pas ménagé sa peine. La troisième marche du podium a fait l’objet d’une lutte acharnée entre les deux premiers de la classe FS2. Pour sa troisième course seulement, Romain Richardeau (Simca Rallye 3) a fait preuve d’une grande maîtrise avant de toucher une quille à l’arrivée de la dernière manche. Jean-Sébastien Fel (Simca Rallye 3), auteur d’une dernière manche exceptionnelle arrache la troisième place, synonyme de victoire de classe. En retrait au pied du podium et deuxième de la classe FS3, Claude Accary (Alpine Renault A110) contient Jean-Michel Loiseau (Alpine Renault A110), handicapé par des problèmes d’alimentation d’essence lors de la première manche et Pascal Guénée (Renault Dauphine), tous deux en bagarre pour la troisième place de la classe FS2. Huitième du groupe, Jérémy Gaïani (Peugeot 205 Gti) arrive en tête des F2000 et de la classe F2/2. Il devance assez nettement Christian Chasserat (Peugeot 205), isolé et lauréat en F2/3. Plus loin, arrive un trio en bagarre pour la deuxième place de la classe F2/3 emmené par Romain Auvert (Renault Clio RS) suivi comme son ombre par Fabien Metton (Renault 5 Alpine Turbo) et David Chomat (Peugeot 205 16S). Gérard Meunier (Peugeot 205 Rallye) repousse en tête de la classe F2/1 les assauts de Cyril Ivaldi (Peugeot 205 Rallye), fils du pilote de rallye Alexandre Ivaldi alors que Daniel Prat (Simca Rallye 3) et Léon Bach (Simca Rallye 2) complètent, à bonne distance du vainqueur, le podium de la classe FS1.

Groupe A : Denis Chéreau, de haute lutte !!!…

 

Les Renault Clio Cup ont mené la vie dure à Denis Chéreau et sa petite Citroën Saxo VTS, mais il a fini par les faire plier à l’issue de la dernière manche. Il remporte le groupe de haute lutte de même que la classe 2. Fort marris, Julien Perraguin (Renault Clio Cup) et Pascal Cosson (Renault Clio Cup), qui ne se sont pas quittés d’une semelle en tête de la classe 3, doivent se contenter des deux accessits du groupe. Intrinsèquement le plus rapide, Tony Chelot (Renault Clio Cup) est malheureusement le plus brouillon. Meilleur temps du groupe lors de la seconde manche, il échoue au pied du podium à la troisième place de la classe 3. Barré en puissance sur ce tracé rapide, Alain Barberon (Citroën AX Sport), vainqueur de la classe 1, accède à la cinquième place du groupe. Samuel Joly (Peugeot 205 Rallye) parvient à préserver sa deuxième place malgré une voiture poursuivi par un inquiétant panache de fumée à la fin de la seconde manche qui l’obligera à renoncer à l’ultime manche. Le podium de la classe 2 est complété par Cédric Bouffeteau (Honda Civic Vti), de passage avant de retrouver les Courses de Côte, sa discipline de prédilection et Marjorie Lopez (Peugeot 106), qui laisse derrière elle quelques messieurs.

Groupe C : La première de Philippe Lasnier avec le BRC…

 

Bénéficiant de l’assistance directe du constructeur, Philippe Lasnier (BRC CM05) n’a pas attendu bien longtemps avant de remporter sa première victoire de groupe C assortie de la victoire de classe CM. Pour sa troisième course au volant du prototype Espagnol, il s’impose sans coup férir à Jérôme Padey (Tiga), d’autant plus facilement que Gilles Bréda (Merlin Honda) doit abandonner à l’issue des essais chronométrés. Jérôme Padey remporte la classe C3/1 sans problème puisqu’il devance de près de 30 secondes Jessica Fiorani, deuxième féminine du général, avec qui il partage le volant de la Tiga. Troisième du groupe et deuxième des CM, Jean-Philippe Charbonnier est le leader dune cohorte de pilotes de PRM composée de Christopher Lecarpentier, Roman Charbonnier et Arnaud Charbonnier qui a troqué sa splendide Peugeot 309 contre une production des ateliers Chauré de Magny-Cours.

Groupe N : Anthony Cosson, en passant…

 

De passage en slalom afin de prendre en main sa nouvelle monture avant de prendre le chemin des pentes du Championnat de France de la Montagne, Anthony Cosson (BMW M3) repart avec la victoire de groupe même en jouant un joker dans un magistral tête-à-queue lors de la deuxième manche. Second et vainqueur en solitaire de la classe 3, Florent Fricaud, au volant de sa Renault Clio Williams, n’a rien pû faire face à la puissance de la BMW. La saison démarre bien pour Jean-Marc Touron (Peugeot 106 S16) qui grimpe sur la dernière marche du podium de groupe et qui rafle la classe 2. Venu du Cantal, Gauthier Roux (Citroën Saxo VTS) repart avec la deuxième place de la classe 2 en repoussant les velléités d’Olivier Hronik (Citroën Saxo VTS) qui touche une quille lors de la dernière manche. La bagarre n’a pas eu lieu dans la classe 1 puisque Éric Ghesquière (Citroën AX Gti) survole les débats avec plus de quatre secondes d’avance au cumul des deux meilleures manches sur Jean-Luc Vergnaud (Peugeot 106) qui devance Gérard Touron (Citroën AX Gti) de près de trois secondes.

Groupe GT : Sébastien Berjot, quand même !!!…

 

Le titre honorifique de première berline aurait pû revenir à Sébastien Berjot (Caterham 1600 K) si celui-ci ne s’était pas également attaqué à celui de roi du tête-à-queue. Pas trop inspiré tout au long des trois manches, il remporte quand même haut la main le groupe (et la classe 1) face à Sébastien Depierre (Lotus Exige).

 

 

 

 

 

Groupe Loisir : Franck Michaud, pour le fun !!!…

 

Plus souvent dans le baquet de droite à annoncer les notes en rallye, Franck Michaud (Citroën C2 VTS) n’en possède pas moins un joli coup de volant qui le propulse en tête des Loisirs et de la classe 2. Jean-Aurélien Habert, au volant d’une Renault Clio de route et non pas à celui de sa F2000, prend la deuxième place du groupe et de la classe. Gabriel Laurier (Peugeot 106) monte sur la dernière marche du podium en lauréat de la classe 1.

 

 

 

 

 

 

Pour accéder aux images: télécharger Adobe Flash Player
Pour accéder aux classements: télécharger Adobe Reader
Conception graphique & réalisation par Photographic'Mans
2008-2018©Photographic'Mans - Tous droits réservés