Slalom de Beaupréau : Fin de disette pour Jean-Marc Duranteau !!!…

Repères

Jean-Marc Duranteau, vainqueur…

Date : 19 & 20 septembre 2009

14e édition

Organisation : Auto Moto Passion Beaupréau

Lieu : Beaupréau (49)

Longueur : 1,000 Km

69 vérifiés

61 classés

Météo : Couvert sans pluie

Sa dernière victoire remontait au 27 août 2006 lors du Slalom 85. Jean-Marc Duranteau met fin à Beaupréau à trois années sans succès et il va pouvoir aborder la Finale de la Coupe de France dans une semaine à Plouay avec un moral regonflé à bloc.

 

Malgré le changement de date et à une semaine de la Finale, les organisateurs sont parvenus à offrir un plateau de chois. Un petit problème de connectique perturbe la séance d’essais libres de Jean-Marc Duranteau, alors que Jean-Jacques Vallet réalise le meilleur temps des essais officiels. Il apparaît clairement que la victoire va se jouer entre les deux résidants de Vertou. Améliorant ses temps à chaque passage, Jean-Marc Duranteau remporte les trois manches au programme pour renouer avec la victoire qui le boudait depuis trop longtemps. Surpris lors de la deuxième manche par Henry-Claude Piau, toujours à l’aise à Beaupréau, Jean-Jacques Vallet arrache la deuxième place à l’issue de l’ultime manche pour 0,24s où il échoue à 0,34s de la victoire. Sur le podium à l’issue de la première manche, Thierry Mouillé n’améliore pas lors des deux suivantes. Dominique Tixier poursuivi par Stéphane Gaubert en profitent pour le déborder. Devancé en tête du groupe C de 0,05s par Samuel Penot à l’issue de la première manche, Arnaud Mornet réagit dans la suivante avec un écart qui le met à l’abri. À la faute lors de la première manche, Cyrille Chupin parvient à redresser la barre dans la suivante, mais Samuel Penot lui souffle la deuxième place dans l’ultime chrono pour 0,01s. Yann Demimuid survole le groupe F. François Métayer a tenté de se rapprocher, mais il doit se contenter de la deuxième place avec une bonne seconde de retard, alors que Francis Mornet, à la faute dans la dernière manche, complète le podium. Grosse bagarre en tête du groupe A où David Dieulangard résiste à la pression de Jean-Marc Touron en s’imposant dès la première manche avec seulement 0,01s d’avance. Victorieuse de la Coupe des Dames, Odile Bec monte sur la troisième marche du podium en prenant le meilleur sur quelques-uns de ses camarades masculins. Leader du groupe N à l’issue de la deuxième manche, Christophe Boudeau a failli créer la surprise, mais il n’améliore pas dans la dernière et Christophe Sendrier en profite pour le repasser. Partageant le volant de la même voiture, Teddy Tissot et Anthony Meunier ont croisé le fer pour le gain de la troisième place qui revient au premier nommé, en écartant Michel Macquigneau, à la faute lors de la dernière manche. Régis Baril domine le revenant Pascal Bosseau chez les Loisirs alors que le concessionnaire Citroën local Joseph Bouyer prend la troisième place.

 

          » voir le classement…                              » voir les photos

Groupe E : Le renouveau de Jean-Marc Duranteau…

 

La joie de Jean-Marc Duranteau (Dallara 392) à l’arrivée faisait plaisir à voir. Avec cette victoire, il met donc fin à une longue période de disette et il s’adjuge, une épreuve avant la fin, le Championnat du Comité. Jean-Jacques Vallet (Reynard 903B) a bien tenté, mais il doit se satisfaire de la deuxième place du groupe et de la classe 2. Sur un tracé qui lui a toujours réussi, Henry-Claude Piau (Martini MK30) prend une belle troisième place de groupe et de classe alors que Dominique Tixier (Martini MK49) parvient à déborder Thierry Mouillé (Dallara 392) pour le gain de la classe 3, Yannick Fruit (Martini MK49) prenant la troisième place. Dixième du général et premier des lycéens dans la course, Damien Tessier (Fior Campus Renault) porte haut les couleurs du Lycée de la Joliverie de Nantes en tête de la classe 1. Il devance Maxime Briand (Fior Campus Renault) du Lycée Gaspard Monge de Nantes sous la menace de Charly Dorié (Fior Campus Renault) du Lycée Saint-Louis de La Roche-sur-Yon.

Groupe F : Yann Demimuid étincelant...

 

C’est avec panache que Yann Demimuid (Simca Rallye 2) remporte haut la main le groupe F et la classe FS1. Les positions ont rapidement été établies et les écarts entre les trois premiers assez conséquents, tuant le suspens. François Métayer (Citroën AX Coupe) s’est rapidement mis hors de portée à la deuxième place en leader de la classe F2°1. Francis Mornet (BX 16 TRS) a bien tenté de revenir, mais il part à la faute dans la dernière manche et il doit se contenter de la dernière marche du podium du groupe et de la victoire en solitaire de classe F2°2. À bonne distance du trio de tête, Xavier Le Scanvic (Peugeot 205 Rallye), second de la classe F2°1, n’a jamais été inquiété à la quatrième place du groupe, alors qu’Anthony Pouilloux (Peugeot 205 Gti) revient comme un boulet à la cinquième où il souffle la victoire de classe F2°3 à Yves Cheviller (Renault 5 GT Turbo) à l’issue de la dernière manche. Sixième du groupe et deuxième de la classe FS1, Rudy Tessier (Simca Rallye 2) finit par prendre le dessus sur Gwénaël Le Trionnaire (Peugeot 205 Rallye), troisième en F2°1.

Groupe N : Christophe Sendrier sur le fil…

 

Christophe Sendrier (Peugeot 206 RC) part le plus vite lors de la première manche en étant le seul à descendre sous la minute et sept seconde alors qu’ils sont quatre regroupés en 0,76s à moins de deux dixième du leader. Christophe Sendrier n’améliore pas lors de la deuxième manche alors que Christophe Boudeau (Peugeot 205 Rallye), auteur d’un temps canon avec sa petite Peugeot 205 Rallye, s’installe en tête. Teddy Tissot (Citroën Saxo VTS) produit lui aussi son effort et double Christophe Sendrier pour 0,05s. Le pilote de la 206 RC jette toutes ses forces lors la dernière manche avec une amélioration qui lui permet de s’imposer de haute lutte. Restant sur son temps de la deuxième manche, Christophe Boudeau occupe une très satisfaisante deuxième place avec la victoire de classe 1 à la clef. Teddy Tissot, lui aussi, n’améliore pas et il voit son camarade Anthony Meunier (Citroën Saxo VTS) revenir à 0,10s, mais il conserve la troisième place du groupe ainsi que la victoire de classe 2. Michel Macquigneau (Renault Clio Williams), troisième de la première manche, n’améliore pas et recule à la cinquième place, mais il conserve la deuxième place de la classe 3 derrière Christophe Sendrier. Sixième du groupe, Gérard Touron (Citroën AX Gti) prend la deuxième place de la classe 1, alors que Pierrick Loiseau (Renault 5 GT Turbo) vient mourir, pour le gain de la classe 4, à 0,01s de Sébastien Laudic (Renault 5 GT Turbo) qui n’améliore pas son temps de la première manche.

Groupe C : Arnaud Mornet mate les CM…

 

Avec quatre partants, le groupe C faisait figure de parent pauvre, mais Arnault Mornet (Arc MF5), même s’il était seul dans la classe CN2, ne s’en est pas laissé conter pour remporter la victoire. Samuel Penot (PRM Fun Boost) pointait en tête du groupe et de la classe CM1 à l’issue de la première manche, mais Arnaud Mornet le dépasse lors de la seconde et surtout, Cyrille Chupin (GFA) en profite pour lui ravir le leadership dans la classe. Samuel Penot réagit dans la troisième et coiffe Cyrille Chupin pour un misérable centième. Arnaud Charbonnier (PRM Fun Boost) a bien descendu ses temps tout au long de la journée, mais cela est resté insuffisant pour se mêler à la bataille.

Groupe A : David Dieulangard en vieux briscard !!!…

 

Pour sa première saison, David Dieulangard (Renault Clio Cup) fait preuve d’une grande maturité en résistant à la pression de Jean-Marc Touron (Citroën Saxo Cup). Meilleur temps des essais, le Vendéen concède 0,01s lors de la première manche au jeune Baulois et comme aucun des deux protagonistes ne sera capable d’améliorer lors des deux manches suivantes, c’est David Dieulangard qui décroche la victoire de groupe assortie d’un succès de classe 3. Jean-Marc Touron doit se contenter de la deuxième place et de la victoire de classe 2. Troisième de la première manche, Didier Dieulangard (Renault Clio Cup), dauphin de son fils dans la classe 3, se fait déborder par Odile Bec (Citroën Saxo VTS) qui file vers la Coupe des Dames et la deuxième place de la classe 2. À la faute sur un freinage tardif en première manche, Romain Guénec (Peugeot 106 S16) cravache pour revenir à une fort belle troisième place de classe 2 en repoussant Raymond Poitevin (Citroën Saxo VTS) alors que Christian Bertho (Peugeot 205 Rallye) était seul dans la classe 1.

Groupe GT : Marc Bertaud, sans souci…

 

Marc Bertaud (Lotus Exige Cup) n’a pas eu trop à forcer pour s’imposer en GT. Jean-Luc Jarret, au volant de sa MG F Trophy, ne jouait pas dans la même catégorie.

 

 

 

 

 

Groupe Loisir : Régis Baril, haut la main !!!…

 

Meilleur temps de la première manche, Aude Ouvrard (Citroën Saxo VTS) est exclue à cause d’une non-conformité technique. Régis Baril (Citroën AX Gti) n’avait plus d’adversaire à sa mesure et il domine largement le groupe et la classe 1. Retour sympathique de Pascal Bosseau au volant d’une Renault Clio, tout à la gloire de son métier de moniteur d’auto-école, qui s’offre la deuxième place du groupe et la victoire en classe 2 sous la menace de Joseph Bouyer (Citroën Xsara VTS). Au volant d’une Volkswagen Golf GL 1400 cm3 pas trop adaptée à la compétition, Olivier Martinez clôt le classement général à la deuxième place de la classe 1.

Pour accéder aux images: télécharger Adobe Flash Player
Pour accéder aux classements: télécharger Adobe Reader
Conception graphique & réalisation par Photographic'Mans
2008-2018©Photographic'Mans - Tous droits réservés