Contact
Rallye National du Pays de Lohéac : Philippe Taffonneau triple la mise !!!...
  •   Scratch  
  •   Gr A  
  •   Gr F  
  •   Gr N  
  •   Gr GT, Gr R & Gr Z  
Double vainqueur en titre, Philippe Taffonneau ne s’est pas fait prier pour s’imposer une troisième fois en Bretagne. C’est avec une victoire construite sur des routes rendues délicates par une météo capricieuse, qu’il récompense les efforts de son équipe, obligée de panser les plaies de sa sortie du week-end précédent à la Vienne.

L’Écurie Bretagne avait innové en 2009 en traçant la première spéciale sur la piste de Rallycross. La recette a séduit puisqu’ils étaient une bonne quinzaine de plus au départ cette année. Tenant du titre, Philippe Taffonneau n’a laissé aucune chance à ses adversaires. Laissant passer l’orage des spécialistes de la piste de Lohéac, emmené par un étincelant Frédéric Souffez, le Chinonais forge son troisième succès en terre Bretonne dès la première vraie spéciale avant de creuser progressivement l’écart. Didier Gouret oublie ses ennuis de l’année passée en retrouvant une monture plus conforme à ses attentes. Avec un meilleur temps scratch et la deuxième place finale, l’année 2010 débute sous les meilleurs auspices. La bagarre pour la troisième place a fait rage jusqu’à l’arrivée et après les retraits de Patrice Robert, Ludovic Surin et consorts, Jean-Luc Souffez, vainqueur du groupe F, s’offre le scalp de Jean-Noël Nombéla à quelques encablures de l’arrivée, mais il a dû rester vigilant jusqu’au bout, en résistant au vainqueur de groupe N qui s’est accroché pour échouer à seulement 2,3s.
 
Jamais deux sans trois pour Philippe Taffonneau !!!...

Sa mésaventure de la Vienne remisée au rayon des souvenirs, Philippe Taffonneau (Toyota Célica GT4) s’impose avec la victoire de classe 8. Les problèmes de moteur de Ludovic Surin (Peugeot 306 S16) et Patrice Robert (Citroën Saxo Kit Car) éclaircissent les rangs et Didier Gouret (Peugeot 206 RC), vainqueur de la classe 7, termine en dauphin du pilote Toyota. Un ton en dessous, André Jézéquel (Renault Clio S1600) complète le podium du groupe avec la victoire de classe 6K, alors que Martial Sénécal (Renault Clio RS), second de la classe 7, se permet de devancer Sébastien Alémany (Peugeot 306 Maxi), lauréat en A7K. Le feu d’artifice de l’ES1 terminé, il a fallu que Frédéric Souffez (Citroën Saxo VTS) enfile le bleu de chauffe pour repousser les assauts d’Olivier Louis (Citroën Saxo VTS) et conserver le gain de la classe 6, alors que Patrice Martin (Renault Clio 1.6), second de l’ES1, sort de la route lors de l’ES3. Course limpide dans la classe 5 où Jonathan Gasnier (Peugeot 106 Xsi) réalise les neuf meilleurs temps. Il devance à chaque fois Steven Longépé (Peugeot 205 Rallye) qui prend la deuxième place, alors que Patrick Brunerie (Peugeot 106 Xsi) domine Stéphane Vesvre (Peugeot 106 Rallye) pour le gain de la classe 5K.
Bis-répétita pour Jean-Luc Souffez !!!...

Troisième du général et vainqueur du groupe en 2009, Jean-Luc Souffez (Citroën Saxo) rend la même copie en 2010 ! Pourtant, Sylvain Seray (Citroën Saxo) lui a mené la vie dure, au groupe et dans la classe 13, avant de sortir pour le compte lors de l’ES7. Daniel Rault (Renault Mégane), lauréat de la classe 14, rend coup pour coup au pilote Finistérien, mais il lâche prise lors de la troisième boucle dominicale. Impressionnant sur la piste de Rallycross avec le second temps, le revenant Lény Le Squer (Peugeot 306) doit se retirer dès l’ES6, victime de son moteur. Il dégage la voie d’Éric Chabrier (BMW 3.18 Ti), second de la classe 14, qui accède à la dernière marche du podium du groupe. Martial Ouary (Peugeot 206) profite de la baisse de régime de Freddy Rault (Renault 5 GT Turbo) pour prendre la troisième place de la classe 14. Sixième temps absolu de l’ES1 sur la piste de Rallycross, Antonino Pélosato (Citroën Saxo) rend son carnet lors de l’ES6 et il laisse Jean-Luc Souffez seul dans la classe 13. Bien parti lors de l’ES1, Frédéric Gobin (Peugeot 205 Rallye) est ensuite contré par Stéphane Mulon (Peugeot 106 Rallye). Il doit attendre la dernière boucle pour reprendre le dessus et s’imposer dans la classe 12. Seul dans la classe 11, Jérôme Véron (Peugeot 205) en a profité pour roder son moteur.
La régularité de Jean-Noël Nombéla...

Au coude à coude avec Jean-Noël Nombéla (Mitsubishi Lancer Evo9), Thierry Landais (Renault Clio RS) s’égare dans un champ boueux de l’ES6 et y laisse tous ses espoirs de victoire de groupe. Il permet au pilote Angevin de s’envoler vers les lauriers et il relance Michel Porcher (Renault Clio RS), meilleur temps absolu de l’ultime chrono, pour le gain de la classe 3, mais il parvient à conserver un maigre avantage de 7,1s. Victime d’une rupture de pont arrière dès l’ES1, Jean-Pierre Landron (Mitsubishi Lancer Evo9) abandonne et c’est David Pémartin (Subaru Impreza Sti) qui prend la deuxième place de la classe 4. Cinquième temps absolu sur la piste de Rallycross, Thomas Chauffray (Citroën AX Gti) met la barre très haute dans la classe 1 et il rallie l’arrivée à la cinquième place du groupe. Sans doute pénalisé par sa position sur la route le dimanche, Florian Vinet (Peugeot 106 Xsi) ne sera jamais en mesure de lui contester la victoire. Quatrième temps absolu de l’ES1 pour son deuxième rallye seulement, Lionel Mesnager (Citroën Saxo VTS) aurait pu tout perdre dès l’ES3 où il crève. Aidé par le retrait du leader Kévin Coignard (Citroën Saxo VTS) contraint à l’abandon lors de l’ES7, il revient patiemment pour déborder Alexandre Chefdeville (Citroën Saxo VTS) et rafler la classe 2.
Les parents pauvres !!!...

Avec cinq partants, on ne peut pas dire que les groupes GT, R et Z attirent les concurrents ! Moins en verve qu’à l’accoutumée, Vincent Humeau (Hommell RS2) n’en domine pas moins le groupe GT. Joël Mallet (Porsche 964) n’était pas à la fête dans ses conditions délicates. Il domine aisément Philippe Éphimoff, qui a remplacé sa Renault 5 Turbo par une Nissan 350 Z, pour le gain de la classe 10.

Le forfait de Jean-Pierre Guinel (Citroën C2 R2) laisse Yannick Ramé (Renault Clio R3) seul dans le groupe R.

Thierry Kerveno déserte le groupe Z après la casse d’une transmission de sa BMW M3 dès l’ES1 pour son retour à la compétition après douze années d’absence.
Pour accéder aux images: télécharger Adobe Flasch Player
Pour accéder aux classements: télecharger Adobe Reader
  • Repère
Date : 27 & 28 mars 2010

13e édition
Organisation : ASACO Bretagne & Écurie Bretagne
Site : www.rallycrossloheac.net

Lieu : Lohéac (35)
Longueur : 175,000 Km
2 étapes & 5 sections
10 épreuves spéciales
1 épreuve spéciale annulée
Lohéac : 2 x 3,000 Km
Les Clôtures : 4 x 8,000 Km
Guipry : 4 x 12,000 Km
Soit : 86,000 Km chronométrés

71 partants
55 classés

Météo : Couvert avec averses
Conception graphique & réalisation par Photographic'Mans
2008-2017©Photographic'Mans - Tous droits réservés