Rallye du Sillon : L’automne des premières !!!…

Repères

Déjà victorieux pour la première fois avec sa Renault Clio R3 quinze jours auparavant au Rallye de la Vie, Bruno Longépé remet le couvert à Fay-de-Bretagne pour le Rallye du Sillon avec une première victoire au volant de son inédite Peugeot 406 Coupé.

 

À défaut de quantité puisqu’ils n’étaient que 65, la liste des engagés avait fière allure avec une belle brochette de potentiels vainqueurs. Malheureusement et comme d’habitude (mauvaise), les forfaits amputent la liste des partants puisqu’ils ne sont plus que 57 à sortir du parc. Favori logique, Samuel Bézinaud se range 300 mètres après le départ de l’ES1, pression d’huile à zéro, imité quelques hectomètres plus loin, par Patrice Robert, victime d’une nouvelle rupture de rotule. De retour au volant de la 406 après la casse du moteur au Rallye du Vignoble, Bruno Longépé s’installe en tête avant d’être bloqué dans l’ES2 par la sortie d’Olivier Thomas, second de l’ES1. Libéré de toutes menaces, le Nantais rafle ensuite tous les meilleurs temps et s’impose avec plus de trente secondes d’avance, seul un petit souci de démarreur étant à déplorer. Limité en vitesse de pointe par un pont trop court, André Jézéquel ne sera pas inquiété pour la deuxième place et la victoire en groupe A, alors que Jean-Luc Souffez a été bien inspiré de faire le trou dès l’ES1, avant que Philippe Gouley ne grignote l’écart au fur et à mesure pour échouer à 0,4s du podium et de la victoire en groupe F. Toujours dans le bon rythme, Vincent Humeau prend une belle cinquième place et la tête du groupe GT. Une cascade de forfaits de grosses pointures en groupe N, avec les renoncements de Jean-Noël Nombéla, Michel Porcher et Thierry Landais, ouvre la porte aux seconds couteaux. Malheureusement Mickaël Paré part à la faute dès l’ES1, sans trop de bobo pour l’équipage, avant que Paulo Teixeira ne soit obligé de rendre son carnet au départ de la 2. Nicolas Martin n’en profite même pas, car un cardan cède dans l’ES4 et le contraint à l’abandon. Pour sa première saison au volant de sa nouvelle Clio RS, Anthony Faussabry décroche son premier succès, alors qu’en grosse bagarre avec Olivier Géraud pour le gain de la classe 2, Yohann Mouillé se retrouve sur la deuxième marche du podium.

 

          » voir le classement…                    » voir les photos

Date : 10 & 11 octobre 2009

6e édition

Organisation : Écurie 37

Lieux : Fay-de-Bretagne (44)

Longueur : 109,000 Km

1 étape

5 sections

5 épreuves spéciales

Le Pommier : 2 x 7,400 Km

La Chaintre : 3 x 8,400 Km

Soit 40,000 Km chronométrés

57 partants

43 classés

Météo : Couvert, mais sec

 

 

 

Bruno Longépé, vainqueur…

 

 

Groupe F : Première pour Bruno Longépé avec la 406 !!!…

 

Deuxième temps scratch de l’ES1, Olivier Thomas (Renault Clio RS) part fort, mais il sort pour le compte dès la 2. Bruno Longépé (Peugeot 406 Coupé) domine logiquement le groupe et la classe 14, alors que Jean-Luc Souffez (Citroën Saxo VTS), sur le podium du général, n’avait rien à craindre dans la classe 13, mais il a dû surveiller le retour tonitruant de Philippe Gouley (BMW 3.18Ti), distancé lors de l’ES1 et second de la classe 14. Quatrième du groupe et troisième en deux litres, Éric François (Renault Clio RS) réalise une belle performance. Franck Normand (Volkswagen Golf Gti) filait vers la quatrième place de la catégorie avant d’être contraint à l’abandon à moins d’un kilomètre de l’arrivée de l’ultime chrono. Grosse performance de Frédéric Gobin (Peugeot 205 Rallye) qui accroche le top 10 du général et la cinquième place du groupe avec la victoire de classe 12, alors que Martial Ouary, pour les premiers tours de roues de sa nouvelle Peugeot 206, hérite de la quatrième place de la classe 14 laissée vacante par Franck Normand. Christian Descamps étrennait une nouvelle Volkswagen Golf Gti et il prend la deuxième place de la classe 13, alors que Denis Martin (Renault Super 5 TSE), débarrassé d’Olivier Lizot (Talbot Samba Rallye) contraint à l’abandon au cours de l’ES3, prend la seconde place de la classe 12, d’autant plus facilement que Luc Barré (Peugeot 106) a été confronté à des problèmes de moteur. La tête à Dunkerque, Jérôme Véron (Peugeot 205) roulait sans pression et en solitaire dans la classe 11.

Groupe GT : L’attaque de Vincent Humeau !!…

 

Avec deux partants (un dans chaque classe), il ne pouvait pas y avoir de bagarre. Cinquième du général, Vincent Humeau (Hommell RS2) survole le groupe comme il en a l’habitude en essayant de faire de son mieux pour se rapprocher du haut du classement général. L’équipage Joël Mallet – Serge Amand (Porsche 964) s’est avant tout fait plaisir sans faire d’erreur et rentre dans le top 20. 

 

Groupe R : Jean-Pierre Guinel en solitaire…

 

Comme c’est trop souvent le cas, Jean-Pierre Guinel (Citroën C2 R2) était seul dans le groupe et dans la classe 2. Il termine à une honorable quinzième place du général.

 

 

Groupe A : Belle moisson de points pour André Jézéquel !!!…

 

Pour ne pas tout casser trois semaines avant la Finale de Dunkerque, Samuel Bézinaud (BMW M3) préfère tout couper et s’arrêter quelques hectomètres après le départ de la première spéciale, alors que Patrice Robert (Citroën Saxo Kit Car) ne parcourt pas beaucoup plus de kilomètres avant de casser une rotule. André Jézéquel se retrouve bien seul en tête du groupe et de la classe 6K et il fait le plein de point en vue de la Finale 2010 au Pays Basque. En panne de moteur sur sa Peugeot 206 RC, Didier Gouret doit à la gentillesse d’Anthony Blin le prêt de sa Citroën Saxo VTS pour continuer à défendre ses chances au Championnat du Comité. Sans prendre de risques, il atteint son objectif, avec la deuxième place du groupe et la victoire de classe 6 en contrôlant Frédéric Souffez (Citroën Saxo VTS), son principal adversaire dans la classe et au Championnat, finalement sixième du groupe et deuxième de la classe. Après le feu de paille Pierrick Grellier (Renault Clio 16S) dans l’ES1, Julien Rambault (Renault Clio Williams) prend les rênes de la classe 7 et file vers la troisième place du groupe, alors que Régis Monguillon (BMW M3), seul dans la classe 8 après le retrait de Samuel Bézinaud, se retrouve quatrième du groupe à une belle neuvième place au général. Hervé Denié (Peugeot 306 Maxi) en panne sur le routier menant à l’ES1, Gilles Delarue (Citroën ZX 16V) n’a plus qu’à se laisser glisser vers l’arrivée qu’il atteint à la porte du top 10, cinquième du groupe et victorieux de la classe 7K. Trop brouillon, Olivier Louis (Citroën Saxo VTS) plonge au classement alors que Yohan Morilleau (Peugeot 106 S16) complète le tiercé en tête de la classe 6. Alain Salmon (Citroën ZX 16V) ferraille, pour la deuxième place de la classe 7, avec Pierrick Grellier qui part à la faute et se retire dans l’ES3. Largement en tête de la classe 5, Ludovic Mouillé (Peugeot 205 Rallye) casse la boîte dans la dernière ES et offre les lauriers à Steven Longépé (Peugeot 205 Rallye), qui devançait Stéphane Vesvre (Peugeot 106 Rallye), seul en A5K.

Groupe N : La première d’Anthony Faussabry !!!…

 

Mickaël Paré (Peugeot 306 S16) et Nicolas Martin (Renault Clio RS) rapidement hors-jeu, Anthony Faussabry cueille sa première victoire de groupe et de classe 3 au bout de sa dixième course avec la Renault Clio RS. Tout à leur bagarre au sein de la classe 2 où ils n’étaient que tous les deux, Yohann Mouillé (Peugeot 106 S16), finalement vainqueur et Olivier Géraud (Peugeot 106 S16), pourtant en tête à l’issue des deux premières spéciales, se retrouvent sur le podium du groupe, 6,3s les séparant. Sur les talons d’Olivier Géraud, Alexandre Salmon (Citroën Xsara VTS) prend la deuxième place de la classe 3 en contrôlant Fabrice Bezieau (Peugeot 206 RC). Olivier Claude (Renault R5 GT Turbo) et Paulo Teixeira (Mitsubishi Lancer Evo 8), pourtant meilleur temps de l’ES1, se retirent avant même que le départ de la deuxième spéciale ne soit donné. Fabrice Rineau (Renault 5 GT Turbo) n’a plus qu’à dérouler jusqu’à l’arrivée pour glaner la cinquième place du groupe et la victoire de classe 4. Cueilli à froid dès l’ES1, Florian Vinet (Peugeot 106 Xsi) n’a pas tenté le diable, trois semaines avant la Finale de Dunkerque, pour revenir sur Nicolas Joannic (Peugeot 106 Rallye), sixième du groupe et en tête de la classe 1.

Pour accéder aux images: télécharger Adobe Flash Player
Pour accéder aux classements: télécharger Adobe Reader
Conception graphique & réalisation par Photographic'Mans
2008-2018©Photographic'Mans - Tous droits réservés