Rallye du Pays de Lohéac : Philippe Taffonneau, malgré la douleur…

Repères

Philippe Taffonneau, vainqueur…

Date : 4 & 5 avril 2009

Organisation : Écurie Bretagne

Lieux : Lohéac (35)

Longueur : 172,000 Km

2 étapes

5 sections

9 épreuves spéciales

Lohéac : 1 x 2,200 Km

Les Clôtures : 4 x 9,000 Km

Guipry : 4 x 11,200 Km

Soit 83,000 Km chronométrés

54 partants

38 classés

Météo : Beau temps

Vainqueur d’une édition 2008 disputée dans des conditions dantesques, Philippe Taffonneau récidive, sous le soleil cette fois-ci mais avec une sérieuse douleur au bras droit, à l’issue d’une épreuve qu’il aura menée de bout en bout.

 

Déjà privé dans le baquet de droite de sa femme Corinne malade, Philippe Taffonneau (Toyota Célica GT4) a dû composer avec une déchirure musculaire au bras droit pour s’imposer une seconde fois consécutive à Lohéac. La boîte de vitesses commençait également à donner de sérieux signes de faiblesse, mais elle tiendra jusqu’au bout. Nous ne saurons jamais si Arnaud Gautier aurait pu donner la réplique au Tourangeau, sa Mitsubishi Lancer Evo IX ne l’emmenant pas plus loin que l’ES4 qu’il finira avec grandes difficultés. Parti gentiment sur la piste de Rallycross le samedi soir, Didier Gouret (Peugeot 206 RC) accède finalement, sans trop forcer à la deuxième marche du podium. Vainqueur haut la main du groupe F et auteur de passages époustouflants, Jean-Luc Souffez (Citroën Saxo VTS) monte pour la première fois de sa carrière de pilote de rallye sur un podium avec la troisième place. Il devance, s’il vous plait, Jean-Pierre Landron (Mitsubishi Lancer Evo IX), vainqueur sur le fil du groupe N. Auteur du dernier scratch, Jean-Noël Nombéla (Mitsubishi Lancer Evo IX) vient mourir à 0,87s du Mayennais. Deuxième du groupe F, Patrick Groheux (Citroën Saxo VTS) prend la sixième place au volant d’une auto un peu moins performante que celle du vainqueur du groupe. Troisième du groupe N, Ludovic Surin (Peugeot 306 S16) est contraint à l’abandon (problème de boîte de vitesses) a l’orée des deux dernières spéciales. Il laisse Nicolas Martin et Matthieu Rault (Renault Clio RS tous les deux) s’entre-déchirer, au bénéfice du Normand qui repousse le Breton à 5,60s. De retour après sa grosse sortie du Rallye 85, Éric Chabrier (BMW 3.18Ti) reprend ses marques avec une belle neuvième place au général, ainsi que la troisième du groupe F en débordant Daniel Rault (Renault Mégane) lors de l’ultime boucle.

 

          » voir le classement…                              » voir les photos

Groupe A : Philippe Taffonneau, haut la main...

 

Même si la victoire était plus qu’espérée aux vues de la maigreur du plateau, la victoire de Philippe Taffonneau n’a pas été si facile à obtenir. Le changement de copilote, les soucis de boîte de vitesses et en prime la déchirure musculaire, le week-end breton du Tourangeau n’a pas été de tout repos. Second du groupe et vainqueur de la classe 7, Didier Gouret a fait ce qu’il fallait avec les moyens qu’il avait. Cette deuxième seconde place consécutive, assortie de la victoire de classe 7, prouve que les conséquences de sa sortie des XII Travaux d’Hercules sont effacées et qu’il va falloir compter sur lui pour les prochaines épreuves. Arnaud Macherey (Peugeot 206 RC) semblait se diriger vers la dernière marche du podium du groupe, mais il rend son carnet à deux spéciales du but laissant seul Didier Gouret dans la classe 7. Victorieux de la classe 7K loin devant les frères Denier qui découvraient les joies de la Peugeot 306 Maxi, Christian Pilet (Renault Clio Maxi) en profite, même s’il butte à la porte du top 10 du général. Olivier Louis (Citroën Saxo VTS) laisse passer l’ouragan Frédéric Souffez (Citroën Saxo Challenge), dans son élément sur la piste de Rallycross avec le troisième temps absolu, avant de prendre inexorablement le dessus pour la victoire en classe 6. Pénalisé pour retard à l’entré du parc de regroupement de fin de première boucle dominicale, Pascal Le Coguic (Peugeot 206 XS) était, de toute façon, seul dans la classe 6K. Seul également en 5K, Jonathan Gasnier (Peugeot 106) ne dépassait pas le stade de l’ES3. Mathieu Pivot (Peugeot 205 Rallye) dominait déjà la classe 5 avant que Ludovic Mouillé ne le laisse seul après un surrégime néfaste au moteur de sa Peugeot 205 Rallye.

Groupe N : Jean-Pierre Landron, sur le fil…

 

Jean-Pierre Landron aurait pu se faire piéger en tête du groupe et de la classe 4, mais il conserve un mince avantage sur Jean-Noël Nombéla, qui devient un sérieux client pour la victoire. Promise à Ludovic Surin, la troisième place du groupe et la victoire de classe 3 s’est donc jouée entre Nicolas Martin, qui a bien compris le fonctionnement de sa nouvelle monture avec le deuxième temps scratch de la dernière spéciale et Matthieu Rault, qui n’a jamais lâché le morceau. Alain Salmon avait pris le meilleur départ sur la piste de Rallycross le samedi soir au volant de la Citroën Xsara VTS qu’il vient d’acquérir et qu’il va partager avec son fils. Il rentrera quelque peu dans le rang le dimanche malgré quelque temps d’excellente facture. L’abandon de Ludovic Surin le propulse à la troisième place de la classe 3. Florent Genestet (Peugeot 106 S16) part le plus vite en tête de la classe 2. Stéphane Gardan (Peugeot 106 S16) tente de recoller aux basques du Mayennais, mais Florent Genestet reprend sa marche en avant vers la victoire, assortie d’une belle cinquième place de groupe. Stéphane Gardan ne peu que constater l’écart qui le sépare du vainqueur alors que le Breton Romuald Le Sciellour (Citroën Saxo VTS) termine encore plus loin. Florian Vinet (Peugeot 106 Xsi) aurait pu donner du fil à retordre à Nicolas Joannic (Peugeot 106 Rallye) pour le gain de la classe 1, mais une sortie de route lors de l’ES4 mettra fin au rêve de victoire du Vendéen. Nicolas Joannic a pu apprendre sans pression le fonctionnement de sa nouvelle boîte de vitesses et renouer avec la victoire de classe. Gaël Le Clainche (Peugeot 106 Rallye) et le débutant Maxime Blanchet (Peugeot 106 Rallye) complète le podium à bonne distance du vainqueur.

Groupe F : Jean-Luc Souffez, le funambule…

 

La prise en main de sa nouvelle monture se poursuit avec succès pour Jean-Luc Souffez qui, pour sa troisième course avec cette Citroën Saxo VTS, accède pour la première fois au podium scratch avec la victoire de groupe F et de classe 13. Tant que les conditions sont restées piégeuses, Patrick Groheux a fait illusion, mais dès que le parcours est redevenu complètement sec, l’écart de performance entre sa voiture et celle de Jean-Luc Souffez s’est fait sentir et l’écart sur les feuilles de temps n’a fait que grandir. Éric Chabrier s’est rassuré avec une belle troisième place de groupe et la victoire de classe 14 après avoir bataillé jusqu’au bout avec Daniel Rault. Dans le rythme, Stéphane Le Bihan (Renault Clio RS) complète le podium de la classe 14. Moteur cassé pour Jean-Yves Brilhault (Citroën Saxo VTS) dès l’ES2 et sortie de route pour Patrice Léon (Volkswagen Golf Gti) dans la spéciale suivante, les Normands n’étaient pas à la fête dans la classe 13. Finalement c’est le Nantais Christian Descamps, au volant lui aussi d’une vénérable Volkswagen Golf Gti, qui prend la troisième place. Le meilleur temps en tête de la classe 12 du Breton Jérôme Letallec (Peugeot 205 Rallye) sur la piste de Rallycross ne sera qu’un feu de paille. S’ensuivra une lutte au couteau entre Gaétan Harel (Citroën AX Sport) et Germain Andrieu (Peugeot 205 Rallye) qui tournera court avec l’abandon du pilote de l’AX dans l’ES6. Germain Andrieu peut donc souffler, l’écart avec Jérôme Letallec étant conséquent. Largement distancé à l’issue de l’ES4 par Laurent Le Potier (Talbot Samba Rallye) en tête de la classe 11, Jérôme Véron (Peugeot 205) ne franchit pas le cap de la mi-course. Le Sarthois peu dérouler jusqu’à l’arrivée pour récupérer les lauriers.

Groupe GT : Erwan Cépa, seul Grand Tourisme…

 

Décramponné le samedi soir sur les trois tours du circuit de Rallycross, Erwan Cépa a effectué une remontée régulière au classement général pour atteindre la 19e place.

 

 

 

 

 

 

 

Groupe R : Philippe Le Béhot, en solitaire…

 

Seul concurrent au départ dans ce nouveau groupe, le Normand Philippe Le Béhot, 26e du classement général, remporte la victoire à l’issue d’une course anonyme.

 

 

 

 

 

 

Pour accéder aux images: télécharger Adobe Flash Player
Pour accéder aux classements: télécharger Adobe Reader
Conception graphique & réalisation par Photographic'Mans
2008-2018©Photographic'Mans - Tous droits réservés