Rallye du Jardin de la France : Philippe Rageau, opportuniste !!!…

Repères

Philippe Rageau, vainqueur 2009

Date : 18 & 19 avril 2009

Organisation : Val du Cher Compétition

Site : www.ecurie-autocourse.fr

Lieux : Montrichard (41)

Longueur : 230,400 Km

1 étape

4 sections

8 épreuves spéciales

St Georges / Épeigné : 4 x 11,000 Km

Chisseaux : 4 x 14,100 Km

Soit 100,400 Km chronométrés

62 partants

50 classés

Météo : Beau temps

Philippe Rageau démarrait sa saison avec une Mégane revigorée et redécorée. Il vient à bout de Philippe Taffonneau qui lui offre la victoire en faisant un tout droit dans l’ultime chrono officiellement disputé dans un rallye tronqué par l’annulation de trois spéciales sur les huit à disputer.

 

Avec 22 partants de moins qu’en 2008, l’affiche n’avait pas la même saveur, mais si la quantité n’était pas au rendez-vous, la qualité était bien là. Malheureusement le rallye sera amputé de trois de ses spéciales suite au bris d’un poteau électrique de moyenne tension consécutif à la sortie, sans gravité pour l’équipage, de Franck et Bruno Boistard. Si à Lohéac c’était la boîte qui donnait des signes de faiblesse sur la Toyota de Philippe Taffonneau, à Montrichard c’était au tour du moteur de ne plus donner toute sa mesure. Il n’en fallait pas plus pour que Philippe Rageau en profite pour livrer bataille au sociétaire de l’Écurie Autocourse. Sous la pression, Philippe Taffonneau loupe un freinage et concède une vingtaine de seconde à l’issue de l’ES7 qui sera finalement la dernière spéciale disputée. Pierre-Alexandre Gauvin, qui avait pris la deuxième place, sort de la route et bloque l’ES8. Lassée par tous ses aléas, la direction de course, en accord avec Philippe Rageau et Philippe Taffonneau les seuls à être passés, décide d’en finir là. Philippe Rageau rentre donc en vainqueur devant Philippe Taffonneau, obligé de se contenter de la victoire de groupe A. Venu prendre en main sa Subaru Impreza WRC après quelques années d’arrêt, Christophe Rémy monte sur la dernière marche du podium. Dommage pour les frères Denis que la dernière ES ne se soit pas disputée, peut-être auraient-ils pu accéder au podium ? Gêné par un concurrent moins rapide lors de la première boucle, Michel Morin récupère les lauriers de la victoire en groupe N. Il avouera qu’il ne pouvait pas aller chercher Pierre-Alexandre Gauvin. Belle performance de Christophe Charloton qui commence bien sa saison en contrôlant Philippe Gouley pour la deuxième place du groupe F avec deux secondes d’avance. Clôturant le top 10, Jean-Pierre Landron a semblé en retrait. Il prend quand même la deuxième place du groupe N.

 

          » voir le classement…                              » voir les photos

Groupe F : Philippe Rageau, haut la main…

 

Course limpide en tête du groupe et de la classe 14 pour Philippe Rageau (Renault Mégane) qui se battait pour la victoire absolue. Second de la classe 14, Philippe Gouley (BMW 3.18Ti) est contré, pour la deuxième place, par Christophe Charloton (Citroën Saxo VTS), vainqueur de la classe 13. Distancé à la quatrième place du groupe, Thierry Jeandot (Honda Civic) a dû batailler ferme pour conserver la deuxième place de la classe 13 des assauts d’un Jacques Pelourde particulièrement en forme au volant de sa vaillante Peugeot 205 Gti. Les époux Pelourde débordent même Christophe Meunier (Peugeot 206 RCC) dans la seule spéciale disputée de nuit. Manquant de roulage mais satisfait de sa prestation, le garagiste de Limeray, à deux pas de Montrichard, prend la troisième place de la classe 14. Bonne reprise également pour David Charloton (Talbot Samba Rallye) qui atomise ses petits camarades de la classe 12. Deuxième, Christophe Pasquet (Peugeot 205 Rallye) maintient dans son sillage un Gérard Sainson (Peugeot 205 Rallye) moins en verve qu’à l’accoutumée. Damien Caudal (Citroën AX Sport), un temps second, plonge au cours de l’ES3 et ne parvient pas à revenir sur le trio de tête. Quinzième du groupe, Christophe Rault (Peugeot 106) a mené une course en solitaire dans la classe 11.

Groupe N : Pierre-Alexandre Gauvin sème, Michel Morin récolte…

 

Pierre-Alexandre Gauvin (Ford Escort Cosworth) avait pris d’autorité la direction des opérations en tête du groupe et de la classe 4. Une sortie de route dans l’ultime chrono va gâcher la fête et abréger le rallye. À la bonne place au bon moment, Michel Morin (Ford Escort Cosworth) récupère les lauriers du groupe et de la classe. Pas de le coup, Jean-Pierre Landron (Mitsubishi Lancer Evo9) prend quand même la deuxième place du groupe et de la classe alors que Jean-Michel Bouvet (Renault Clio RS) complète le podium du groupe. Il s’impose sans mal et sans bagarre dans une classe 3 quelque peu désertée. À la dérive en début de course, Maxime Bierry (Renault Clio RS) ne parviendra pas à refaire son retard et c’est le Laurent Hérembert (Peugeot 106 S16) qui prend la deuxième place. Problèmes électroniques et Ludovic Pasquet (Honda Civic Vti) abandonne à l’issue de l’ES1 alors que Christophe Habert (Opel Corsa Gsi) va l’imité avant de prendre le départ de l’ES3. Avec deux sérieux concurrents en moins, la classe 2 semble plus ouverte, mais Pascal Schoppoven (Citroën Saxo VTS) va rapidement prendre la mesure de Romain Harnois (Citroën Saxo VTS) et s’imposer. Patrice Favre au volant d’une originale Suzuki Swift complète le podium. Jean-François Badier (Citroën AX Gti) et le temps forfaitaire attribué à tous les concurrents lors de l’ES2 ont tué le suspens en tête de la classe 1. Tony Gouveïa (Peugeot 106 Rallye) ne s’en remettra pas alors qu’Aurélien Bonneau (Peugeot 205 Rallye) complète le podium. De retour à la compétition au volant de la Peugeot 106 Rallye de Franck Pierre qui le naviguait, Arnaud Cadon coiffe Sébastien Devineau (Peugeot 106 Rallye) à l’issue de l’ultime chrono disputé à la lueur de la rampe de phare.

Groupe A : Philippe Taffonneau, faute de mieux...

 

Il serait temps que Philippe Taffonneau songe à une bonne révision de sa voiture s’il veut atteindre la qualification pour la Finale. La faiblesse de son moteur ne lui porte pas préjudice pour la victoire de groupe et de classe 8. De retour à la compétition, Christophe Rémy n’avait aucun repère au volant de son nouveau jouet. Sortant d’une longue période au volant de Kit Car, il lui faut s’habituer au pilotage d’une WRC. Deuxième de groupe et de classe 8, il a devant lui une bonne marge de progression. Dans le coup, les frères Denis (Mitsubishi Lancer Evo5) prennent une belle troisième place de groupe et de classe 8. Ils précèdent un Nicolas Ricourt (Peugeot 206 RC) aux anges et vainqueur de la classe 7 à l’issue d’une course remarquable dans le rythme des grosses et devant la Kit Car de Patrice Gaultier (Peugeot 306 Maxi), lauréat de la classe 7K. Longtemps second de la classe 7, Jean Blayon (Peugeot 206 RC) sort de la route pour le compte lors dans l’ES7. Ils s’étaient battus en tête de la classe 2 en 2008, Gérald Marchand et Hervé Langlois sont passés tous les deux à la Citroën Saxo groupe A et ils se sont retrouvés en tête de la classe 6 pour la revanche. Le Champenois par le plus vite, mais le Vendéen d’adoption parvient à le repasser avant de s’effondrer lors de la spéciale de nuit. En retrait, Alain Marteau (Citroën Saxo VTS) complète le podium. Il déborde Stéphane Vesvre (Peugeot 106 Rallye), leader de la 5K, lors de l’épreuve nocturne. En manque de roulage, Sébastien Brault (Peugeot 106 Rallye) prend la deuxième place de la classe 5K alors que Stéphane Pèlerin (Peugeot 205 Rallye) était seul chez les A5.

Groupe R : Philippe Bouyer, en solitaire…

 

Reprise en douceur pour Philippe Bouyer, toujours épaulé par le fidèle Jean-Louis Million et qui frappe à la porte du top 10 du général alors qu’il n’avait pas d’adversaire dans son groupe.

 

 

 

 

 

 

Groupe GT : Thierry Lambré en promenade…

 

Seul au départ en GT et sans bousculer outre mesure sa MG F Trophy, Thierry Lambré, navigué par Guillaume Bressin, rentre à bon port en dernière position du général.

 

 

 

 

 

Pour accéder aux images: télécharger Adobe Flash Player
Pour accéder aux classements: télécharger Adobe Reader
Conception graphique & réalisation par Photographic'Mans
2008-2018©Photographic'Mans - Tous droits réservés