Contact
Course de Côte de la Pommeraye : Lionel Régal prend la fuite !!!...
  •  Scratch 
  •  Gr E 
  •  Gr C
  •  Gr GTTS & GT 
  •  Gr N & A 
  •  Gr FC & F2000 
  •  6th Hillclimb 
À égalité en nombre de victoires avec Nicolas Schatz, Lionel Régal ne possédait que 4 points d’avance en arrivant en Anjou. En s’imposant dans des conditions difficiles et pour la 3e fois de l’année, il creuse l’écart en tête du classement du Championnat.

Lionel Régal se sort du piège angevin et s’offre une bouffée d’oxygène au classement du Championnat. La météo capricieuse des essais et le problème de transmission l’obligeant à faire l’impasse sur la deuxième montée n’ont pas empêché le Lyonnais de remporter son 3e succès de la saison. À la faute lors des essais, Nicolas Schatz se fait surprendre par Sébastien Petit qui vient lui souffler la 2e place. Sur un tracé qui lui réussit souvent, Yannick Latreille dominait un groupe C fort disputé avant de connaître des ennuis de boîte de vitesses et de reculer à la 3e place. Alain Castellana en profite et remporte sa 3e victoire de l’année, alors que Cyrille Frantz limite les dégâts avec la 2e place. Chez les berlines, Francis Dosières n’a pas mis longtemps pour comprendre le fonctionnement de sa monture de location car il met à la raison Nicolas Werver, jamais bien distancé malgré le lest. Tout juste remis de sa mésaventure Normande, Anthony Cosson complète le podium, alors que dans des groupes peu représentés, André Millet (GT), Pascal Cat (N), Jean-Luc Fritsch (A), Fernand Santarelli (FC) et Samuel Durassier (F2000) s’imposent.
 
Lionel Régal taille patron !!!...

Derrière Lionel Régal (Reynard 1KL), Sébastien Petit (Reynard 95D) et Nicolas Schatz (Lola T94/50) détachés, Stéphane Baudin (Reynard 1KL) et Benoît Bouche (Reynard 99L) viennent compléter la domination des F3000 de la classe 6. Huitième du groupe, Alain Coloméda (Dallara 307) s’impose dans la classe 5, mais le Britannique Paul Buckingham (Dallara 394) lui a contesté la victoire jusque dans l’ultime ascension qu’il termine à 0,119s. Cécile Cante (Dallara 300), troisième, prend la deuxième place du classement féminin. Sylvain Moyon (Dallara 392) avait pris les rênes de la classe 2, mais Daniel Moimeau (Reynard 923) sort une dernière montée exceptionnelle qui le propulse en tête, Patrick Pied (Martini MK58) redescendant à la troisième place. Leader des jeunes de moins de 25 ans, Damien Berney (Tatuus FR2000) s’impose également dans la classe 3, où il repousse le revenant Éric Lecerf (Tatuus FR2000) à plus d’une seconde.
Alain Castellana sur le fil !!!...

Ils étaient quatre regroupé en moins d’une demie seconde avant d’entamer la dernière montée, mais la boîte de vitesses de l’Osella PA 20S de Yannick Latreille empêche l’Auvergnat de conforter sa première place de groupe et de classe CN3. Alain Castellana (Norma M20) descend sous les 59 secondes et s’empare de sa troisième victoire de l’année, entraînant Cyrille Frantz (Osella PA 27) dans son sillage. Pour sa première saison en trois litres, Térence Reynaud (Norma M20) échoue au pied du podium. L’age n’a pas de prise sur Henri Néel (Norma M20) qui met le jeune Paul-Émile Nuguet (Osella PA 21S) sous l’éteignoir en tête de la classe CN2, alors que Jean-Yves Bouëte (Norma M20) vient souffler la dernière marche du podium à Olivier Berreur (Ligier JS49) pour 0,018s. Lauréate chez les féminines, Sandrine Néel (Norma M20) coiffe Robert Tourillon (Norma M20) pour 0,017s. Chez les CM, Geoffrey Schatz (Jema 630 GT) domine Cyrille Chupin (GFA Spider) alors que Manuel Mangold (Merlin MP86) était seul dans la classe CN1.
Francis Dosières et André Millet au sommet !!!...

Une course pour voir et une pour gagner pour Francis Dosières (Porsche 997 GT3 Cup) qui prouve qu’il s’adapte vite à n’importe quelle voiture. Lesté après ses deux victoires consécutives, Nicolas Werver (Porsche 997 GT3 Cup) en fait les frais, puisqu’il perd également la tête de la série B des voitures fermées. Les séquelles de la touchette d’Hébécrevon ont été effacées sur la Porsche 996 GT3 Cup, mais Anthony ne peut pas lutter avec les pilotes équipés de matériel plus récent et il doit se contenter de la troisième place. Jean-Yves Roussel (Opel Astra Silhouette) prend la quatrième place en dominant largement Daniel Kirmann (Ferrari 355 Challenge).

En GT de série, voir André Millet (Porsche 996 GT3 RS) s’imposer n’a rien de surprenant, mais que Vincent Humeau place sa Berlinette Échappement à la deuxième place, là c’est une belle surprise ! Incapable d’améliorer lors de l’ultime ascension, Michel Lamiscarre (Porsche Cayman Cup) recule sur la dernière marche du podium, second de la classe 2. Quatrième du groupe, Daniel Lamarche (Nissan 350 Z) prend la troisième place de la classe 2, alors que Franck Daniel (Hommell RS2) efface sa bévue de la première montée pour prendre la deuxième place de la classe 1.
Pascal Cat et Jean-Luc Fritsch logiquement...

Avec quatre partants, le groupe N n’a pas fait recette. Tombeur de Pascal Cat (BMW M3) à Hébécrevon, le jeune Guillaume Mouche (BMW M3) ne double pas la mise. Il concède près d’une seconde, alors que Michel Deslandes (BMW M3) complète la classe et que François Dieulangard (Citroën AX Gti) était seul dans la classe 1.

Un peu plus de partants en groupe A et tous de la classe 3. Si Jean-Luc Fritsch (Peugeot 306 Maxi) n’a jamais été inquiété pour la victoire, la deuxième place a fait l’objet de toutes les convoitises. Finalement, Gaétan Bonnet (Renault Clio Cup) retourne une situation mal engagée lors de la première manche, mais Matthieu Moimeau (Renault Mégane) ne concède que 0,251s. Second de la première montée, Michel Lamarche (Volkswagen Golf Gti) dégringole à la quatrième place, alors que Pascal Derré (Renault Clio Cup) prend la mesure de François-Xavier Thiévant (Renault Clio Cup).
Fernand Santarelli et Samuel Durassier au top !!!...

Seul dans la classe 4, Fernand Santarelli (Porsche 959 RSR Turbo) n’a aucun mal à remporter le groupe FC. Dommage que la fiabilité de la Simca Rallye 3 de Philippe Bodinier soit perfectible, car il aurait pu mettre la pression sur Roland Bellouard (Simca Rallye 2) pour le gain de la deuxième place et la victoire de classe 1.

Samuel Durassier (Citroën Saxo VTS) remet les pendules à l’heure en tête du groupe F2000 après sa déconvenue Normande. Intraitable, il ne laisse aucune chance à Dimitry Nugue (Peugeot 106 Xsi), qui coiffe Jérôme Janny (Honda Civic Vti) dans l’ultime ascension. Quatrième du groupe et de la classe 2, David Thorin (Citroën C2 S1600) n’a jamais semblé en mesure de se mêler à la bagarre, mais il n’a jamais été inquiété par Bruno Pallu (Peugeot 206) et Moïse Borée (Peugeot 206 CC). Franck Nombalais (Peugeot 306 Xsi) laisse la lanterne rouge du groupe, de la classe 3 et du scratch à Guy Soulabaille (Peugeot 205 Gti).
Le funambule Irlandais Simon McKinley !!!...

Dopée par une cohorte d’Irlandais, l’affluence pour la sixième édition de l’épreuve réservée aux Britanniques a fait un bond en avant. Véritable acrobate du volant quelles que soient les conditions de piste, Simon McKinley (Ralt RT2) oublie littéralement ses petits camarades pour s’imposer avec une marge assez conséquente. Un gouffre sépare le funambule Irlandais de Len Amy (Mallock MK32), vainqueur sortant et leader des barquettes du groupe C. Enda Byrne (DJ ADS1) et Peter Dorey (Dallara 398) se sont battus pour la dernière place sur le podium avant d’être rejoint par Alan Kessie (Lola T87/50). Rory Stevens (Radical SR3) prend la deuxième place en groupe C en devançant Dave Moyse (Radical Clubsport). Premier des berlines, Darren Warwick (Ford Escort RS2000) pointe à la dixième place. Il prend le dessus de fort peu sur Mick Lancashire (Avon Sprint), alors que Paul Deslandes (Caterham Super 7) dispose de Richard Bell (Ford Sierra Cosworth) pour la dernière place sur le podium.
 
Pour accéder aux images: télécharger Adobe Flasch Player
Pour accéder aux classements: télecharger Adobe Reader
  • Repères
Date : 29 & 30 mai 2010

46e édition
Organisation : Pommeraye Sport Auto
Web : www.course-auto-la-pommeraye.com

Lieu : La Pommeraye (49)
Longueur : 2500 m
Pente moyenne : 5,0%

Record : 54.314 par Lionel Régal en 2005

2 montées essais chronométrés
3 montées de course
69 concurrents vérifiés
67 concurrents classés


6e édition pour Hillclimb

2 montées essais chronométrés
3 montées de course
26 concurrents vérifiés
23 concurrents classés

Météo : Pluie pour les essais puis piste sèche pour la course
Conception graphique & réalisation par Photographic'Mans
2008-2018©Photographic'Mans - Tous droits réservés