Contact
Course de Côte du Crochu : Premier sommet pour Julien Bost !!!...
  •   Scratch  
  •   Gr E  
  •   Gr C  
  •   Gr N  
  •   Gr A  
  •  Gr FC  
  •   Gr GT & Féminines  
  •   Gr F2000  
Il avait déjà goûté aux joies de la victoire en Slalom, mais c’est la première fois qu’il parvient à s’imposer sur les pentes d’une Course de Côte. À deux mois de son vingt-deuxième anniversaire, Julien Bost ne devrait pas en rester là !

Daniel Moimeau fait illusion aux essais, mais avec une monoplace perfectible il ne parviendra pas à résister à la pression du jeune Tourangeau. Seul à descendre sous les 50 secondes, Julien Bost inscrit son nom tout en haut du classement de chacune des trois montées pour s’imposer finalement avec une marge assez confortable. Daniel Moimeau a même dû surveiller ses rétroviseurs, car Eddy Pérez est toujours resté en embuscade et ne concède que 0,12s. Bataille de CM au pied du podium et même si l’écart est toujours resté succin, Philippe Lasnier n’a laissé aucune chance à Bruno Berton, alors que Jean-Pierre Picault n’a jamais semblé en mesure de s’immiscer dans leur duel. L’écart s’est réduit, mais Norbert Lacellerie domine de nouveau son fils Laurent en tête du groupe N, alors que Dominique Restellini a étouffé dans l’œuf les ambitions de Matthieu Moimeau pour le gain du groupe A. Il n’est pas encore revenu à son meilleur niveau, mais Anthony Dubois parvient à s’imposer en FC. En venant mourir à 0,02s, Freddy Cadot a failli créer la surprise, alors que Gilles Brotschi avait fait le nécessaire pour remporter le groupe F2000 avant que la boîte de vitesses ne lâche.
 
Quand le chat n’est pas là...

En l’absence de Michel Baud, moteur cassé la semaine précédente et de René Leguyader, en semi retraite, Julien Bost (Dallara 397) n’a pas laissé passer l’occasion de remporter son premier succès en Course de Côte. Il domine la classe 3, alors que Daniel Moimeau (Reynard 923), seul dans la classe 2, a dû surveiller Eddy Pérez (Martini MK59). Débutant tardivement sa saison, le jeune Parisien vient mourir à seulement 0,12s de la deuxième place du groupe alors qu’il domine largement la classe 1. Devancé par les premières barquettes, Éric Jenny (Dallara 399) prend la deuxième place de la classe 3, alors que c’est Pierre Crèche (Dallara 395) qui vient compléter le classement. Nouveaux venus dans la région et au volant de la même Arcobaleno, Sébastien Mayoux et Gilbert Rousseau accompagnent Eddy Pérez sur le podium de la classe 1.
La bonne opération pour Philippe Lasnier !!!...

À l’instar des monoplaces, les barquettes du groupe C sont de moins en moins nombreuses en Course de Côte et c’est du côté des prototypes à moteur de moto qu’il faut chercher le vainqueur du groupe. Philippe Lasnier (BRC CM05 EVO) fait une bonne opération au classement du Championnat du Comité avec une victoire que seul Bruno Berton (PRM Fun Boost) semblait en mesure de lui contester. En retrait sur sa performance de 2009, Jean-Pierre Picault (JPSFC), en tête des C3/CN2, doit se contenter de la dernière marche du podium. Troisième CM, Yves Lalet (PRM Fun Boost) parvient à conserver un mince avantage de 0,01s sur Jérémy Lajoux, second en C3/CN2 au volant de la Merlin MP23 de papa, sa Norma étant victime d’un problème d’embrayage et de 0,05s sur Frédéric Fint (Norma M20), qui clôt le top 10 du général. Seul en C3/CN1, Alain Pétrus (Arc MF9) prend le dessus pour moins d’une demie seconde sur Stéphanie Tordeux (PRM Fun Boost), victorieuse de la Coupe des Dames.
Norbert Lacellerie, encore et toujours !!!...

La présence d’une Ford Escort Cosworth supplémentaire, pilotée par le rallyman Sébastien Martin finalement troisième, n’a pas bouleversé la hiérarchie habituelle en tête du groupe et de la classe 4, puisque Norbert Lacellerie domine de nouveau son fils Laurent, même si l’écart est beaucoup moins important qu’à la Choisille. Large vainqueur de la classe 3, Jean-Luc Charbonnier (Renault Clio RS) échoue au pied du podium du groupe en devançant Jocelyn Dougé, habituel copilote de Sébastien Martin sur l’Escort Cosworth. Dernier du groupe à descendre sous la minute, Christophe Buloup (Renault Clio Williams) prend la deuxième place de la classe 3, suivi par Denis Gillet (Honda Civic), seul en 1600 cm3. Comme à la Choisille, Lionel Dufour (Peugeot 106 Rallye) n’a pas eu trop de mal pour prendre le meilleur sur Raymond Noblesse (Citroën AX Gti) en tête de la classe 1.
Dominique Restellini impitoyable...

De retour dans le Centre avec sa magnifique Peugeot 306 Maxi, Dominique Restellini n’a laissé aucune chance à Matthieu Moimeau (Renault Mégane) qui doit se satisfaire de la deuxième place du groupe et de la classe 3. Rapidement sous la minute, Thierry Tierce (Renault Clio Cup) améliore régulièrement pour venir prendre la troisième place, mais François-Xavier Thiévant (Renault Clio Cup) revient comme un boulet pour mourir à 0,18s. Au volant de la voiture de François-Xavier Thiévant, Alisson Hamelin devance le revenant Michel Mabilleau (Renault Clio Cup) et Hervé Laveille (Peugeot 206 RC), étrangement distancé. Seul dans la classe 2, Gabriel Coste (Peugeot 206 XS) prend la huitième place du groupe, alors que Claude Landré (Peugeot 205 Rallye) domine Wilfrid Gioux (Peugeot 106 Xsi) pour le gain de la classe 1.
Anthony Dubois d’un souffle !!!...

Ils n’étaient vraiment pas nombreux, mais avec quatre pilotes regroupés en 0,16s, la bagarre a été somptueuse. Reprenant confiance progressivement, Anthony Dubois (Scora Maxi – FC4) s’impose d’un souffle face à un surprenant Freddy Cadot (Alpine-Renault A110 – FC2) qui vient lui contester la victoire pour seulement 0,02s. Un moment second, Guy Dubois (Alpine-Renault A110 – FC3) redescend sur la dernière marche du podium, mais il ne concède que 0,07s à son vainqueur de fils, alors que, lauréat de la seule classe du groupe relativement fournie, Roland Bellouard (Simca Rallye 2 – FC1) échoue à la quatrième place. Disposant enfin de son nouveau moteur, Daniel Prat (Simca Rallye 3) concède une demie seconde. Il domine Philippe Bodinier (Simca Rallye 3), alors que Pascal Richardeau (Simca Rallye 3) n’a pas pu défendre ses chances à cause d’une boîte de vitesses cassée peu avant l’arrivée de la première montée.
Martial Saint-Germain en solitaire et Stéphanie Tordeux haut la main !!!...

Sauf erreur, il n’y avait jamais eu de GT au départ à Veigné. Malheureusement, Martial Saint-Germain a fait le déplacement sans Claude et il se retrouve seul. Auteur d’une honnête prestation, il accède à la vingt-cinquième place du général.

Par contre, avec sept participantes, les féminines étaient en force, prêtes à en découdre. Seules à posséder une auto du groupe C, Stéphanie Tordeux (PRM Fun Boost – GrC) s’impose logiquement. La bagarre pour la deuxième place à fait rage et Séverine Dubots (Peugeot 205 Gti – GrF2), pénalisée par un problème d’alimentation en essence, se fait déborder sur le fil par Alisson Hamelin (Renault Clio Cup – GrA), qui lui chipe la deuxième place pour 0,11s. Viennent ensuite Christelle Rougy (Peugeot 206 RC – GrA) et Odile Delaunay (Peugeot 206 S16 – GrF2), alors que Raphaëlle Obiols (Citroën AX Coupe – GrF2) et Annaïg Bagousse-Chausson (Peugeot 206 GT – GrA) ferment la marche.
Gilles Brotschi au top !!!...

Spectateur forcé lors de la dernière montée à cause d’une boîte de vitesses cassée, Gilles Brotschi (Renault Mégane) a pu souffler, car Séverine Dubots (Peugeot 205 Gti), lauréate de la classe 2, connaît à nouveau des problèmes d’alimentation d’essence après ceux des essais. Elle n’améliore pas et reste donc seconde à 0,36s seulement. Deuxième en 1600 cm3, Frédéric Martin (Peugeot 205 Gti) vient coiffer, à l’issue de l’ultime ascension, Fabien Metton (Renault 5 Alpine Turbo), second de la classe 3, pour 0,06s. Spectateur lui aussi pour la dernière montée, Denis Brotschi conserve sa troisième place de classe 3, car Yann Gioux (Peugeot 206) n’améliore pas. Chaude empoignade pour la troisième place de classe 2 entre Sébastien Delage (Peugeot 205 Gti) et Michaël Marinelli (Peugeot 205 Gti), car le Tourangeau coiffe le Nivernais pour 0,02s. Moteur cassé lors des essais, Claude Guillo (Peugeot 106) laisse, pour le gain de la classe 1, Grégory Caillé et Raphaëlle Obiols s’expliquer au volant de la Citroën AX Coupe qu’ils se partagent. Grégory Caillé prend finalement le dessus et l’emporte avec 0,38s d’avance.
Pour accéder aux images: télécharger Adobe Flasch Player
Pour accéder aux classements: télecharger Adobe Reader
  • Repères
Date : 22 & 23 mai 2010

9e édition
Organisation : Sport Crochu Organisation
Web : www.crochu-sco.com

Lieu : Veigné (37)
Longueur : 1400 m
Pente moyenne : 8,0%

Record : 48.05 par Daniel Moimeau en 2005

3 montées

69 concurrents vérifiés
68 concurrents classés

Météo : Très beau temps chaud
Conception graphique & réalisation par Photographic'Mans
2008-2018©Photographic'Mans - Tous droits réservés