Contact
Course de Côte de la Choisille : Michel Baud avant l’orage !!!...
  •   Scratch  
  •   Gr E  
  •   Gr C  
  •   Gr N  
  •   Gr FC  
  •   Gr A  
  •   Gr F2  
Pour sa première course au volant de sa toute nouvelle voiture, Michel Baud réalise la belle opération en s’imposant magistralement dès la première montée, avant que l’orage ne vienne noyer le parcours et ne fige ensuite les résultats.

Les changements de règlement imposé par la FFSA ne font vraiment pas de bien au sport automobile régional et avec 69 concurrents vérifiés, la chute pour le MG Racing est vertigineuse, eux qui franchissaient régulièrement la barre des cent partants. La prise en main dans la semaine de sa nouvelle voiture ne s’était pas passée de la meilleure façon et les essais du matin ne lui avaient pas permis de lever le doute, mais chaussée avec un train de pneus neufs, sa Martini s’en est trouvée transfigurée et Michel Baud en a profité pour dominer la première montée qui s’avèrera être la seule disputée dans de bonnes conditions. Une petite faute à quelques encablures de l’arrivée et Daniel Moimeau se retrouve sur la deuxième marche du podium, alors que Julien Bost, toujours en délicatesse avec ses départs, accède à la troisième place. Sur les talons des monoplaces puisque Jean-Yves Bouëte pointe à moins d’une demi-seconde, le groupe C a failli créer la surprise, car Jérémie Lajoux, pour sa troisième course au volant la Norma, ne concède que 0,12s au vainqueur, alors que Robert Tourillon pointe le bout de son nez à moins de cinq dixièmes.
 
Baptême réussit pour Michel Baud !!!...

Sceptique à la pause de midi, Michel Baud (Martini MK80) a fini par retrouver le sourire sur la plus haute marche du podium. Vainqueur du groupe, il s’impose évidemment dans la classe 3, alors que Daniel Moimeau (Reynard 923), seul dans la classe 2 (merci la FFSA !), peut s’en vouloir de son erreur lors de la seule montée disputée sur une piste sèche. Sur la dernière marche du podium, Julien Bost (Dallara 397) prend la deuxième place de la classe 3, alors qu’Éric Jenny (Dallara 399), pourtant managé par René Leguyader, en retraite (provisoire ?) des épreuves du Comité du Centre, n’a jamais pu se mêler à la bagarre. Il clôt le classement du groupe et de la classe 3, alors que la famille Marquenet est victime, dès les essais libres, de la mécanique de leur Dislay 59 à moteur Suzuki. David et Frédéric Marquenet étaient les seuls représentants de la classe 1, classe en voie de disparition ? Merci à la FFSA !!!...
Jean-Yves Bouëte menacé...

Que Jean-Yves Bouëte (Norma M20) arrive en tête du groupe C, cela semble logique. Qu’il vienne titiller les monoplaces pour une place sur le podium du général, cela n’a rien de surprenant, mais que Jérémie Lajoux (Norma M20) lui conteste la victoire, là c’est une surprise. Devancé de 0,01s aux essais, le Mayennais renverse la situation en s’imposant sur la seule montée disputée sur le sec. Dans le bon tempo, Robert Tourillon (Norma M20) doit se contenter de la troisième place, la seconde en CN/2. Les évolutions apportées par BRC sur leur modèle CM05 prouvent leur efficacité, car Philippe Lasnier améliore de presque deux secondes par rapport à 2009, Il remporte la classe CM/1 et il devance Jean-Pierre Picault (JPSFC), second de Jean-Yves Bouëte en C3/2. Il a remplacé sa vénérable Dallara 382 par une Norma M20 beaucoup plus moderne et pour sa première course à son volant, Lucien Monceau prend la sixième place du groupe et la troisième des CN/2, talonné par Bruno Berton (PRM Fun Boost), second en CM/1. Huitième du groupe, Jean-Yves Dorée (Grac MT14S) s’est retrouvé seul dans la classe C3/1 après le retrait d’Olivier Bayeux (AC 90) lors des essais. À la faute en voulant tenter un coup, Stéphanie Tordeux (PRM Fun Boost) se retrouve un peu loin au général, troisième en CM/1, mais elle s’impose dans la Coupe des Dames.
La logique respectée pour Norbert Lacellerie...

Petit groupe N avec huit concurrents seulement et personne pour contester la victoire de Norbert Lacellerie, le pilote de la Ford Escort Cosworth termine même premier des berlines. Son fils Laurent a pourtant profité de sa position en double monte lors de la deuxième manche avant l’orage, mais il n’améliore pas suffisamment et il doit se contenter de la deuxième place du groupe et de la classe 4. Sa nouvelle boîte de vitesses semble lui donner satisfaction, car Christophe Buloup (Renault Clio Williams) monte sur la dernière marche du podium du groupe, en vainqueur de la classe 3. Il devance Denis Gillet (Honda Civic Vti), seul dans la classe 2, que l’on voit de plus en plus souvent en côte. Patrick Béhal (Renault Clio RS) revient à la compétition avec une nouvelle voiture. Il prend la deuxième place de la classe 3 en devançant Guillaume Gautron, qui a remplacé son père Marcel au volant de la Renault Clio Williams familiale, alors que Lionel Dufour (Peugeot 106 Rallye) n’a eu aucun mal à dominer Raymond Noblesse (Citroën AX Gti) pour le gain de la classe 1.
Roland Bellouard opportuniste !!!...

Roland Bellouard (Simca Rallye 2) n’avait sans doute pas les faveurs des pronostiques, mais pour son retour à la compétition après sa sortie de route au Mont-Dore l’année dernière, Anthony Dubois (Scora), seul dans la classe 4, fait une petite erreur qui lui coûte la victoire et le fait reculer à la quatrième place. Dans leur éternel duel pour le gain de la classe 1, Roland Bellouard et Pascal Richardeau (Simca Rallye 3) se sont à nouveau expliqués à coup de centième, à l’avantage du Breton cette fois-ci, pour 0,20s. Profitant de sa position en double monte sur la voiture de papa, Romain Richardeau aurait pu réaliser le hold-up avec une deuxième montée disputée avant l’orage, mais il échoue à la troisième place à 0,38s de la victoire. Seul dans la classe 3, Guy Dubois (Alpine-Renault A110) se voit débordé par Didier Thorin (Marcadier Barzoï), quatrième en FC1. Daniel Prat (Simca Rallye 3) et Philippe Bodinier (Simca Rallye 3) n’ont jamais semblé à l’aise pour se bagarrer avec leurs petits camarades de la classe 1, alors que Freddy Cadot (Alpine-Renault A110) était seul dans la classe 2.
Le rachat de Matthieu Moimeau !!!...

Meilleur temps des essais, François-Xavier Thiévant (Renault Clio Cup) joue son joker lors de la première montée, mais comme les cieux ont décidé d’ouvrir les vannes, le Normand restera scotché au fond du classement. Matthieu Moimeau (Renault Mégane) n’en demandait pas temps pour se racheter de sa bévue de Bournezeau et s’emparer de la victoire. Second du groupe et de la classe 3, Hervé Laveille (Peugeot 206 RC) finit par prendre le dessus sur un Thierry Tierce (Renault Clio Cup) très accrocheur pour sa première participation à la Choisille. Au volant de sa nouvelle Renault Clio Cup, Daniel Froger prend la quatrième place alors que Gabriel Coste (Peugeot 206 XS), seul dans la classe 2, prend la cinquième. Duel fratricide entre Gioux (Peugeot 106 Xsi) dans la classe 1 où Wilfrid prend le dessus sur Rudy.
Arnaud Girard, haut la main !!!...

Pas besoin de la photo finish, tant la domination d’Arnaud Girard (Peugeot 106) a été totale. Avec près de quatre secondes d’avance, il s’impose en tête du groupe et de la classe 2. Profitant de sa position en double monte qui lui offre une deuxième montée sèche, Gilles Brotschi (Renault Mégane) vient chiper pour 0,12s la deuxième place du groupe à Cyrille Daumas (Peugeot 205 Gti), second de la classe 2 et la victoire de classe 3 à Philippe Bonamy (Renault Mégane) pour 0,16s. Dans le même groupe en bagarre, regroupé dans un mouchoir de 0,28s, Sébastien Delage (Peugeot 205 Gti) vient prendre la troisième place de la classe 2. Hors les doubles montes, les concurrents de la classe 1 ont été les seuls à pouvoir disputer deux montées au sec. Cela n’a rien changé pour Sylvain Sirouet (Peugeot 106 Rallye) qui a toujours été devant, mais Claude Guillo (Peugeot 106 Rallye) en a profité, alors qu’il ne pointait que quatrième à l’issue de la première montée, pour rafler la deuxième place. Transfuge de la N1, William Fillin (Peugeot 205 Rallye) en fait les frais et descend à la troisième place.
Pour accéder aux images: télécharger Adobe Flasch Player
Pour accéder aux classements: télecharger Adobe Reader
  • Repères
Date : 1er & 2 mai 2010

17e édition
Organisation : MG Racing
Web : membres.multimania.fr/ecuriemgracing/

Lieu : La Membrolle sur Choisille (37)
Longueur : 1500 m
Pente moyenne : 3,0%

Record : 43.59 par René Leguyader en 2002

3 montées

69 concurrents vérifiés
63 concurrents classés

Météo : Une montée sèche, puis averses orageuses...
Conception graphique & réalisation par Photographic'Mans
2008-2018©Photographic'Mans - Tous droits réservés