Course de Côte de Fréteval : René Leguyader, dans la douleur !!!…

Repères

René Leguyader, vainqueur 2009

Date : 4 & 5 juillet 2009

38e édition

Organisé par : Écurie 41

Site : www.ecurie41.org

Lieux : Fréteval (41)

Longueur : 1,500 Km

Pente moyenne : 5%

Record : 42,44s par René Leguyader (2008)

84 partants

76 classés

En voulant adapter ses réglages, René Leguyader rend sa voiture particulièrement rétive et ne se facilite pas la tâche pour remporter sa septième victoire de la saison et fêter son dixième succès à Fréteval.

 

La déception des organisateurs est grande car ils étaient beaucoup moins nombreux que les années précédentes à se présenter au départ de cette 38e édition. René Leguyader s’approche à un centième de son record 2008 aux essais malgré une piste manquant singulièrement de grip, mais un mauvais réglage à la pause déjeuné rend sa voiture « inconduisible ». Gaël Boisson en profite avant que, fort de réglages mieux adaptés, l’expérimenté René ne reprenne confiance et ne décroche sa 211e victoire absolue. Visant un top 5, Gaël Boisson réalise quand même une excellente opération avec la deuxième place alors que Daniel Moimeau se retrouve, tout heureux, à la troisième. À la faute lors de la première montée, Michel Baud échoue au pied du podium où il devance Philippe Lasnier, vainqueur du groupe C. Devancé de peu dans la classe CM par Bruno Berton et par Yves Lalet lors de ses deux dernières courses, il prend sa revanche cette fois ci, avec la victoire de groupe en prime, au grand dam de Jean-Pierre Picault incapable d’approcher son temps de l’année passée. Victorieux du groupe F, Pascal Richardeau n’a pourtant jamais été dans une position confortable puisque Alain Brisse-Bonnet (Rallye 2), finalement troisième, ne lui concède que 0,05s à l’issue de la première montée et que William Alain vient mourir à 0,12s de la victoire. Même si Roland Bellouard (Rallye 3) est éliminé à la suite d’une spectaculaire sortie de route, Daniel Prat réalise une très belle performance avec la quatrième place du groupe à 0,17s du podium. Éric Pope (BMW M3) pensait avoir résolu ses problèmes de moteur, mais il doit abandonner dès la montée d’essais et il laisse Matthieu Moimeau filer vers la victoire en groupe A. Avec une voiture réglée « aux petits oignons », Cédric Bouffeteau se rapproche de la victoire. Il repousse Sébastien Mathéos (Clio RS) à la troisième place pour 0,06s alors que Claude Landré (Saxo) doit se satisfaire de la quatrième. Venu pour valider un nouveau turbo, Sébastien Martin repart avec la victoire en groupe N. Jean-Michel Bouvet n’a jamais été en mesure de lui contester le leadership et Stéphane Bruni (Clio 16S) a dû batailler ferme pour se défaire de David Lancelot (BMW M3) et accéder à la dernière marche du podium.

 

          » voir le classement…                    » voir les photos

Groupe E : René Leguyader, bien sûr !!!…

 

Ce n’est pas dans les habitudes de René Leguyader (Dallara 399) de se tromper à ce point dans ses réglages, mais sa grande expérience lui permet de réagir rapidement et de se rassurer avec une nouvelle victoire. Second du groupe et de la classe 3 au volant de l’ancienne auto du roi René, Gaël Boisson (Reynard 913) est ravi de sa prestation. Satisfait lui aussi de sa performance, Daniel Moimeau (Reynard 923) ne peu plus lutter avec les F3 équipées en bride de 26. Troisième du groupe, il domine largement la classe 2 d’autant plus facilement que Lucien Monceau (Dallara 382) part moissonner dans un champ peu avant la ligne d’arrivée de la première montée et en restera là. À la faute lors de la première montée, Michel Baud (Martini MK73) ne parviendra jamais à négocier correctement la dernière épingle. Il échoue au pied du podium de groupe, mais il prend la troisième place de la classe 3. Ne disposant pas d’un matériel aussi performant que le vainqueur, Mathieu Bastard (Van Diemen RF99) prend la deuxième place de la classe 2 en dominant Jean-Marie Piccolo (Ralt RT30) alors qu’Anthony Bourgault (Fior Campus) termine seul dans la classe 1 après la sortie de route d’Eddy Pérez qui élimine également Michel Lebrun, en double monte sur la Martini MK 59.

Groupe F : Pascal Richardeau, dominateur…

 

Sur un tracé qu’il affectionne, Pascal Richardeau n’a pas eu la partie facile. C’est d’abord Alain Brisse-Bonnet (Simca Rallye 2) qui le chatouille avant que William Alain (BMW 2002 Ti) ne réagisse lui aussi pour échouer à 0,12s de la Simca Rallye 3 fluo. Finalement Pascal Richardeau remporte le groupe et la classe FC.2 devant William Alain qui passe bien près de la victoire, mais il doit se contenter d’un succès en solitaire de classe FC.3. Troisième du groupe à 0,47s, Alain Brisse-Bonnet prend la deuxième place de la classe FC.2 alors que Gérard Lajoie (Simca Rallye 3) profite de la mésaventure de Tony Alves (Matra Djet), à deux doigts de finir dans le fond d’un ravin, pour prendre la troisième place. Quatrième du groupe, Daniel Prat (Simca Rallye 3) réalise une belle performance en tête de la classe FC.1, bien aidée par la sortie de route de Roland Bellouard (Simca Rallye 2) peu avant la ligne d’arrivée de la seconde montée. Philippe Bodinier (Simca Rallye 3) déborde lui aussi l’infortuné Breton et prend la deuxième place de la classe. Seul en FC.4, Michel Brien (BMW M5) prend la septième place du groupe alors qu’Hervé Laveille (Citroën ZX 16V) domine largement la classe F2.3 sans améliorer son temps des essais. Second à l’issue de la deuxième ascension, Gilles Brotschi (Renault Mégane) est doublé par Philippe Bonamy (Renault Mégane) au terme de l’ultime montée où il n’améliore pas. Non contente de remporter la Coupe des Dames, Séverine Dubots (Peugeot 205 Gti) met au pas ses petits camarades masculins en tête de la classe F2.2. Cyrille Kerdraon (Citroën Saxo VTS) concède 1,33s alors que Jacques Pelourde (Peugeot 205 Gti), en manque de rallye, coiffe pour la troisième place Cyrille Daumas (Peugeot 205 Gti) pour trois malheureux centièmes. Grosse bagarre pour le gain de la classe F2.1 avec Claude Guillo (Peugeot 106 Rallye) qui parvient à souffler la victoire à Jean-Benoît Bleyra (Citroën AX Sport) à l’issue de l’ultime montée pour 0,02s.

Pas de GT au départ !!!…

Groupe C : Philippe Lasnier, la surprise !!!…

 

Dominé dans la classe CM.1 de quatre centième par Bruno Berton (PRM) à Veigné et de quatre millième par Yves Lalet (PRM) à Sancerre, Philippe Lasnier (BRC CM05) part le couteau entre les dents pour inverser la tendance. Il y parvient de fort belle manière en débordant Jean-Pierre Picault (JPSFC) pour la victoire de groupe. Ne parvenant pas à approcher ses temps de l’année passée alors qu’il dispose d’une voiture plus performante, le Sarthois doit se contenter de la victoire de classe C3.2 à 0,20s de la victoire de groupe. Bruno Berton et Yves Lalet terminent dans un mouchoir et accompagnent Philippe Lasnier sur le podium de la classe CM.1. La prise en main de sa nouvelle Norma semble compliquée pour Frédéric Fint qui clôt le classement du groupe et de la classe C3.2 alors que Jean-François Huguet (PHC) prend la deuxième place. Sur sa seule première montée, Alain Pétrus (Arc MF9) parvient à remporter la classe C3.1. Éric Bernard (PHC) concède une petit peu plus d’une seconde et Hervé Pérez (JCM) accroche la troisième place.

 

Groupe A : Matthieu Moimeau, à sa main…

 

Seul en classe 4, Éric Pope est à nouveau victime de problèmes électroniques sur sa BMW M3 qui entraînent son retrait avant la première montée de course. Matthieu Moimeau (Renault Mégane) se retrouve en lice pour la victoire de groupe, mais Cédric Bouffeteau, au volant d’une Honda Civic transfigurée par de nouveaux réglages, a mis la pression. Sébastien Mathéos (Renault Clio RS) en a fait les frais et recule sur la dernière marche du podium du groupe en dauphin de Matthieu Moimeau dans la classe 3. Chez les 1600 cm3, Claude Landré (Citroën Saxo VTS) n’a rien pu faire contre l’ouragan Cédric Bouffeteau et il concède 0,46s. Dans la classe 1, Dany Montagne (Peugeot 106 Xsi) ne laisse aucune chance à ses adversaires. Un gouffre de 1,4s sépare Gabriel Coste (Peugeot 205 Rallye) de la victoire alors qu’il n’avait rien à craindre de Jean-Marc Papin (Peugeot 106 Xsi).

 

Groupe N : Sébastien Martin, en passant…

 

En manque de rallye suite à l’annulation des Vins de Chinon, Sébastien Martin est venu parfaire la mise au point de sa Ford Escort Cosworth équipée d’un nouveau turbo.Bien lui en a pris car il repart avec la victoire de groupe et de classe 4. Il devance un autre rallyman, habitué des pentes de Fréteval pour les avoir déjà arpentées, puisque Jean-Michel Bouvet étrennait sa Renault Clio RS ici même l’an passé. Cette année, il ne pouvait pas aller chercher l’Escort, mais il prend une belle deuxième place de groupe assortie de la victoire de classe 3. Il coiffe Stéphane Bruni (Renault Clio 16s), qui menait à l’issue de la deuxième montée, de 0,36s. À 0,13s du podium du groupe, David Lancelot (BMW M3) prend la deuxième place de la classe 4 alors que c’est Christophe Buloup (Renault Clio Williams) qui occupe la troisième chez les deux litres. Sixième du groupe, Nicolas Papin (Peugeot 205 Rallye) domine largement la classe 1. Lionel Dufour (Peugeot 106 Rallye) n’a jamais pu lui contester la victoire, mais il n’a jamais été inquiété pour la deuxième place par Rachel Poitevin (Peugeot 106 Rallye). Seconde de la Coupe des Dames, Christelle Rougy (Peugeot 106 S16) remporte en solitaire la classe 2.

 

Pour accéder aux images: télécharger Adobe Flash Player
Pour accéder aux classements: télécharger Adobe Reader
Conception graphique & réalisation par Photographic'Mans
2008-2018©Photographic'Mans - Tous droits réservés