Course de Côte du Crochu : Daniel Moimeau en les gouttes !!!…

Repères

Daniel Moimeau, vainqueur 2008

Date : 23 & 24 août 2008

7e édition

Organisation : Sport Crochu Organisation

Site : www.crochu-sco.com

Lieux : Veigné (37)

Longueur : 1,400 Km

Pente moyenne : 4%

46 partants

41 classés

Météo : Couvert avec averses

Contraint d’abandonner après la casse de sa boîte de vitesses en 2007, Daniel Moimeau remet les pendules à l’heure et ajoute un quatrième succès à son palmarès, sur les pentes humides par intermittence du Crochu de Veigné.

 

Meilleur temps des essais et de la première montée disputée sur une piste encore bien humide, René Leguyader est resté impuissant, même s’il reste à portée de fusil avec 0,13s de retard, quand Daniel Moimeau passe à l’offensive. Buttant sur la barre des 50 secondes, Michel Baud complète un podium identique aux années 2003 et 2005 après être passé près de la correctionnelle lors de la première montée avec un tête-à-queue qui se finit sans mal. Trésorier de l’écurie organisatrice et habitant à deux pas de la côte, Silvère Lajoux domine le groupe C et prend une superbe quatrième place du général pour sa première course au volant d’une splendide Norma M20. Le Team AT Compétition en formation serrée, avec Dominique Tixier devant Yannick Fruit, déborde Olivier Jean dans l’ultime ascension. Thierry Caillot ne laisse à personne le soin de dominer le groupe A. Matthieu Moimeau s’était bien rapproché à l’issue de la seconde montée, mais il a dû surveiller Pascal Cosson qui échoue à la troisième place pour deux malheureux centièmes de seconde. Pascal Richardeau avait profité d’une piste pas totalement mouillée et des figures de Roland Bellouard et Jean Marie Guibot pour s’installer en tête du groupe F. Un moteur ne donnant plus toute sa puissance sur la Rallye 3 fluo au moment décisif et Roland Bellouard saute sur l’occasion pour rafler une nouvelle victoire de groupe. Jean Marie Guibot accroche la deuxième place devant Nicolas Boucher qui déborde l’infortuné Pascal Richardeau pour la dernière marche du podium. La famille Lacellerie avait profité, Norbert devant Laurent, des conditions favorables à une quatre roues motrices comme l’Escort pour prendre la direction des opérations en tête du groupe N. Mais, Anthony Cosson explose le chronomètre lors de la troisième et dernière montée et remporte, sans doute, une de ses plus belles victoires.

 

         » voir le classement…                    » voir les photos

Groupe E : La quatrième de Daniel Moimeau…

 

Vainqueur du groupe (et de la classe 2), Daniel Moimeau (Reynard 923) aime bien la montée du Crochu. Avec ce quatrième succès dans la banlieue tourangelle, il prend ses distances en nombre de victoire sur René Leguyader (Dallara 399) qui n’en compte que deux. Le nivernais se console avec la victoire de classe 3 devant Michel Baud (Martini MK73) et Dominique Tixier (Martini MK49) qui complètent le podium. Cinquième du groupe, Yannick Fruit (Martini MK49E) échoue, au pied du podium de la classe 3, dans l’échappement de son camarade de club. Olivier Jean, au volant d’une superbe Martini MK30, prend la seconde place de la classe 2 devant Frédéric Fint (Martini MK34), resté très prudent sur la piste piégeuse et Lucien Monceau (Dallara 382), en proie à des problèmes de boîte de vitesses. Seul dans la classe 1, Rémy Devaureix (Fior Campus) a porté haut les couleurs de l’École Polytech’Orléans dans une course où il était le seul à représenter l’opération des Lycées dans la Course.

Groupe F : Rolland Bellouard sur une seule montée !!!…

 

S’il parvient à prendre la tête du groupe à l’issue de la première montée, ce ne sera qu’un feu de paille pour Pascal Richardeau (Simca Rallye 3). Roland Bellouard (Simca Rallye 2), à la faute lors des deux premières montées, renverse une situation périlleuse pour s’imposer au groupe et dans la classe FC.1. Jean Marie Guibot (Simca Rallye 2), lui aussi à la faute lors de la première montée, profite des faiblesses du moteur de la Rallye 3 de Pascal Richardeau et prend la deuxième place du groupe et de la classe. Seul en classe FC.4, Nicolas Boucher monte sur la dernière marche du podium du groupe au volant de sa splendide Scora AMD à moteur BMW. Michel Mabilleau (Alpine Renault A310) était seul en classe FC.3, mais il décidera d’abandonner à l’issue de la première montée et ne sera finalement pas classé. Sixième du groupe, Fabien Metton (Renault 5 Alpine Turbo) s’impose en tête de la classe F2.3. Il devance d’un souffle Séverine Dubots qui, pour sa deuxième course au volant de la Peugeot 205 Gti de Laurent Lechartier, s’est bien amusée et remporte, en solitaire, la classe F2.2 en étant la dernière à descendre sous la barre de la minute. Michel Nizon (Renault Clio Williams) prend la deuxième place de la classe F2.3 et Marcel Gautron (Citroën AX Gti) domine le Breton Loïc Geffray (Fiat Cinquecento Abarth) en tête de la classe F2.1. Seul dans la classe FC.2, Louis Martin (Simca Rallye 3) prend une anonyme douzième place de groupe.

Pas de GT au départ…

 

 

Groupe C : Silvère Lajoux, à la maison…

 

Silvère Lajoux a délaissé son PRM Fun Boost au profit d’une superbe Norma M20. Dans son jardin, il remporte haut la main le groupe et la classe CN.2. Il avait confié le volant du PRM à son fils Jérémy qui ne comptait que sur son expérience du karting pour faire bonne figuration. C’était sans compter sur la rupture d’un porte moyeu qui le contraignait à l’abandon avant que la course ne commence. Alain Pétrus (Arc MF9) clos le top 10 du général avec la deuxième place du groupe et la victoire de classe C3.1 devant Jérôme Morin (JMB), qui semble avoir laissé au garage les problèmes de fiabilité de sa barquette de construction artisanale.

Groupe A : Thierry Caillot imperturbable…

 

Avec cinq pilotes seulement au départ, la participation dans ce groupe était vraiment des plus réduite. Thierry Caillot (Renault Clio RS Cup) semble intouchable dans ce groupe (et dans la classe 3). Matthieu Moimeau (Renault Mégane) n’était pas trop distancé à l’issue de la deuxième montée, mais au final, la facture est encore assez salée avec un gouffre d’une seconde et demie. De retour après une cabriole fin juillet qui l’a obligée à changer la caisse de la Clio, Pascal Cosson (Renault Clio RS Cup) ne tente pas le diable et complète le podium du groupe et de la classe 2 litres en venant mourir à 0,02s de Matthieu Moimeau. La hiérarchie des cylindrées est respectée pour la suite du classement avec la Honda Civic 1600 cm3 de Cédric Bouffeteau, quatrième du groupe et victorieuse de la classe 2 qui devance la Peugeot 205 Rallye 1300 cm3 de Gabriel Coste, lauréat de la classe 1.

Groupe N : Anthony Cosson confirme…

 

Les conditions météorologiques semblaient avantager les quatre roues motrices de la Ford Escort Cosworth de la famille Lacellerie. C’était sans compter sur la vista d’Anthony Cosson (Renault Clio RS) qui, à l’issue d’une troisième montée époustouflante, arrache la victoire de groupe (et de classe 3). Norbert, à 1,10s et Laurent Lacellerie à 2,08s doivent se contenter d’un podium de groupe et du doublé en tête de la classe 4. Quatrième du groupe, Christophe Buloup (Renault Clio Williams) prend la deuxième et dernière place de la classe 3 après l’abandon de Dorian Launay à l’issue de la montée d’essais chronométrés. Il devance Alain Passe (Ford Sierra Cosworth) qui complète le podium de la classe 4. Jean François Lecomte n’a eu aucun mal à s’imposer dans la petite classe 1. Il devance Patrick Panneau et Jérôme Marié qui se partagent le volant d’une Peugeot 205 Rallye en double monte.

Pour accéder aux images: télécharger Adobe Flash Player
Pour accéder aux classements: télécharger Adobe Reader
Conception graphique & réalisation par Photographic'Mans
2008-2017©Photographic'Mans - Tous droits réservés