Course de Côte de la Choisille : Le patron, c’est Daniel Moimeau !!!…

Repères

Daniel Moimeau, vainqueur 2008…

Date : 3 & 4 mai 2008

15e édition

Organisé par : MG Racing

Site : http://membres.lycos.fr/ecuriemgracing/

Lieux : La Membrolle sur Choisille (37)

Longueur : 1,500 Km

Dénivelé : 3,0%

108 vérifiés

105 classés

Le week-end prolongé du 1er mai aura été prolifique pour Daniel Moimeau, qui ajoute un deuxième succès le dimanche à la Membrolle sur Choisille, après celui glané le jour de la fête du travail chez lui à La Mothe Saint-Héray.

 

Seul à descendre sous la barre des 45" dès la première montée, le garagiste de Saint Pardoux dans les Deux-Sèvres, au volant de sa Reynard 923, n’avait plus qu’à surveiller les attaques de René Leguyader (Dallara 399) lors des 2 suivantes. Le Nivernais se rapprochera sans toutefois être en mesure de s’imposer. Michel Baud (Martini MK73), régulier dans ses temps, complète le podium en contrôlant Patrick Pied (Martini MK58) qui n’améliorera son temps de la première montée que de 0"01. Cinquième du général, Ariel Chartier (JB 01 BMW) créé la surprise en groupe C en dominant Robert Tourillon (Norma M20) qui coiffe Jean-Pierre Picault (JPSFC) pour 0"07 dans l’ultime ascension. Le plateau en groupe F était somptueux, mais Yves Tholy (Simca Rallye 3) n’a laissé aucune chance à ses adversaires. Tony Alves (Matra Djet) était bien parti pour lui mener la vie dure, mais il sera incapable d’améliorer son temps de la première montée. Alain Brisse Bonnet (Simca Rallye 2) monte sur la troisième marche du podium en repoussant, dans un ultime coup de reins, Anthony Dubois très pressant au volant de sa nouvelle Scora et Jean Yves Roussel (Fiat X1/9 Dallara) à la faute dans la troisième montée. Histoire de famille en groupe N avec la victoire de Didier Mouche (BMW M3) qui parvient à se faire respecter et qui s’impose à son fils Guillaume. Superbe performance d’Anthony Cosson (Renault Clio RS) qui vient mourir à 0"02 de Guillaume Mouche en dominant la BMW M3 du revenant Flavien Sagot et la Ford Escort Cosworth de la famille Lacellerie. Thierry Caillot (Renault Clio RS Cup) a dû batailler ferme pour repousser les assauts de Pascal Cosson (Renault Clio RS Cup) en tête du groupe A. Leader à l’issue de la première montée, Matthieu Moimeau (Renault Mégane 2.0 16V) chute à la troisième place en écartant un étincelant Samuel Durassier (Citroën Saxo VTS) du podium du groupe.

 

         » voir le classement…                    » voir les photos

Groupe D/E : Le week-end fructueux de Daniel Moimeau…

 

C’est sans doute le plus beau début de saison que Daniel Moimeau (1er de la classe 2) est en train de vivre. Après Bournezeau et La Mothe-Saint-Héray, il enchaîne avec la Choisille. Il empêche René Leguyader (1er de la classe 3) d’accrocher un huitième succès à La Membrolle. Troisième de groupe et deuxième de la classe 3, Michel Baud accroche un nouvel accessit à son palmarès. Il précède dans la classe Éric Jenny qui partage le volant de la Dallara 399 avec René Leguyader. Septième du général, Sylvain Moyon (Dallara 392) monte sur la dernière marche du podium de la classe 2 loin devant Lucien Monceau et son antique Dallara 382 Cosworth. Eddy Pérez survole la classe 1 au volant de sa Martini MK59. La famille Marquenet, en panne avec la Dislay 59 Suzuki pour les 2 dernières manches, monte sur les deux autres marches du podium, Frédéric précédent David le fiston, de 0"12.

Groupe C : La première d’Ariel Chartier en côte…

 

Discret aux essais, Ariel Chartier claque dès la première montée un superbe 47"02 qui ne sera jamais battu de la journée. Il remporte une fort belle victoire de groupe (1er de la classe C3/2) devant Robert Tourillon, vainqueur en CN/2, qui améliore régulièrement ses temps mais qui échoue pour 0"60. Second des essais, Jean Pierre Picault escomptait bien conserver la place de dauphin, mais il recule finalement sur la dernière marche du podium avec la deuxième place de la classe C3/2. Christophe Oréal (PRM Fun Boost) a dû batailler ferme pour s’imposer en CM/1. L’intensité du combat lui offre la quatrième place du groupe C devant Sébastien Tourillon (Norma M20) qui prend la seconde place de la classe CN/2. Membre de l’écurie organisatrice, Bruno Berton (PRM Fun Boost) doit se contenter de la 2e place de la classe CM/1 devant Silvère Lajoux (PRM Fun Boost). Au volant de son éternelle Grac MT14S, Jean Yves Dorée décroche une nouvelle victoire de classe C3/1. Il devance assez largement Hervé Pérez (JCM) poursuivit par Jérôme Morin (JMB Peugeot) qui échoue à seulement 0"11.

Groupe A : Le trio infernal…

 

Matthieu Moimeau (Renault Mégane 2.0 16V) tire le premier, mais Thierry Caillot (Renault Clio RS Cup) riposte et remporte le groupe ainsi que la classe 3 avec 0"33 d’avance sur Pascal Cosson qui a remplacé sa Peugeot 206 GT pour une rutilante Renault Clio RS Cup. L’infortuné Matthieu Moimeau recule sur la dernière marche du podium du groupe et de la classe 3 à 0"22 de Pascal Cosson. Impressionnant d’efficacité, Samuel Durassier (Citroën Saxo VTS) prend une belle quatrième place de groupe et remporte haut la main la classe 2. Deuxième, Christophe Landré (Citroën Saxo VTS) a pu mesurer le gouffre qui le sépare de la victoire. Transfuge de la classe 1 du groupe N, Cédric Bouffeteau (Honda Civic Vti) apprivoise sa nouvelle monture et prend la troisième place de la classe. Gabriel Coste (Peugeot 205 Rallye) survole la classe 1 et laisse Loïc Toupin (Peugeot 106 Xsi) à bonne distance dominer Wilfrid Gioux (Peugeot 106 Xsi).

Groupe F : Impressionnant Yves Tholy…

 

Yves Tholy, au volant d’une Simca Rallye 3 dorénavant équipée d’un moteur 1600 cm3, domine un magnifique groupe F. Tony Alves n’a pas ménagé sa vénérable Matra Djet, mais il doit s’incliner pour le groupe et dans la classe FC/2. Troisième du groupe et de la classe FC/2, Alain Brisse Bonnet complète un podium de belle facture. Troquant sa Renault 5 Turbo pour une Scora (équipée d’une mécanique de Renault 5 Turbo), Anthony Dubois échoue au pied du podium du groupe mains remporte la classe FC/4. Il devance Joël Bost (Renault 5 Turbo), pilier de l’écurie organisatrice et Julien Bost, qui délaisse en côte la Renault 5 GT Turbo au profit de la Renault 5 Turbo paternel. Sixième du groupe seulement, mais vue la richesse du plateau du groupe F il était difficile de faire mieux, Roland Bellouard (Simca Rallye 2) remporte la classe FC/1 après s’être battu toute la journée à coup de centième avec Pascal Richardeau (Simca Rallye 3). Rarement à pareille fête, Didier Thorin place sa très rare Marcadier Barzoï sur la troisième marche du podium de la classe. En panne aux essais, Jérôme Moraines (Jidé) resserre les boulons et en améliorant ensuite constamment ses temps remporte la classe FC/4. Il devance Gualter Teixeira (Peugeot 205) et Michel Mabilleau (Alpine Renault A310) incapables, tous les deux, d’améliorer leur temps de la première montée. Claude Landré (Peugeot 106) remporte une nième victoire de classe F2/2. Il laisse à bonne distance Arnaud Girard qui a troqué le gris contre un orange du plus bel effet pour sa Peugeot 106. Julie Landré, sur la voiture de papa, complète le podium de la classe. Jean Christophe Migny (Renault Clio Williams) s’impose dans la classe F2/3. Il distance Thierry Feillault (Renault Clio 16S) de presque deux secondes. Fabien Metton (Renault 5 Alpine Turbo), avec un pare-brise prêté par Joël Bost, prend la troisième place. Yann Gioux (Citroën AX Sport) domine Marcel Gautron (Citroën AX Gti) lors de chaque montée et remporte la classe F2/1.

Groupe N : Le doublé de la famille Mouche…

 

Didier Mouche a su se faire respecter et remporte le groupe (et la classe 4) en reléguant son fils Guillaume à 0"51. Reprenant ses marques, Flavien Sagot (BMW M3) complète le podium au détriment de Norbert et Laurent Lacellerie (Ford Escort Cosworth) moins en verve qu’à l’accoutumé. Nouvelles couleurs pour la Renault Clio RS d’Anthony Cosson mais le coup de volant reste le même avec un superbe podium de groupe (vainqueur de la classe 3). Christophe Buloup, avec une Renault Clio Williams d’une autre époque, prend la deuxième place de la classe à bonne distance en débordant Patrice Morin (Renault Clio Williams) dans l’ultime ascension. Lionel Dufour (Peugeot 106 Rallye) n’a laissé le soin à personne de mené la classe 1. Il s’impose avec 0"27 d’avance sur Nicolas Papin (Peugeot 205 Rallye). Troisième, Jean François Lecomte (Peugeot 205 Rallye) a dû surveiller Nicolas Joannic (Peugeot 106 Rallye) assez pressant dans ses rétroviseurs. Jean Claude Bertin (Peugeot 106 Rallye) était malheureusement seul dans la classe 2.

Groupe GT : Le doublé de la famille Saint Germain…

 

Martial et Claude Saint-Germain se partageait le volant de la seule voiture présente dans le groupe GT. Sans doute plus expérimenté, Martial s’impose à Claude au volant de la Caterham. 

Pour accéder aux images: télécharger Adobe Flash Player
Pour accéder aux classements: télécharger Adobe Reader
Conception graphique & réalisation par Photographic'Mans
2008-2018©Photographic'Mans - Tous droits réservés