Repères

 

Date : 17 & 18 juin 2005

73e édition

Circuit : 13,650 Km

50 invités

49 vérifiés

24 classés

Meilleur tour : Jean Christophe Boullion

3'34"968 à 228,592 Km/h

370 tours couverts

5050,500 Km

Moyenne : 210,216 Km/h

Site : www.lemans.org

 

24 Heures du Mans : Champion Audi !!!…

 

Intrinsèquement moins rapides que les virevoltantes Pescarolo, les Audi R8 avaient l’endurance suffisante pour ajouter un cinquième succès dans la corbeille du constructeur d’Ingolstadt. Laissant passer l’orage vert et bleu du début de course, JJ Lehto, Marco Werner et Tom Kristensen se sont installés définitivement à la première place dès la quatrième heure de course. Avec la pole-position d’Emmanuel Collard et le meilleur tour en course de Jean Christophe Boullion, Pescarolo n’a pas démérité et ne concède au final que deux tours à l’Audi victorieuse. Piégée deux fois, la seconde Audi du Team Champion pilotée par Pirro, Biela et McNish complète le podium à six tours de sa sœur d’écurie. Pénalisée par des problèmes de train avant et des passages dans les bacs à graviers, l’Audi du Team Oreca de Montagny-Gounon-Ortelli échoue au pied du podium à deux tours de la deuxième Audi Américaine. Elle précède les deux premières LMGT1 avec Corvette qui réalisent le doublé grâce à Gavin-Beretta-Magnussen suivi de Fellows-O’Connell-Papis. Plus rapides, les Aston-Martin ont pêché par manque d’expérience sous la pression des grosses Américaines. C’est une vulgaire panne d’essence qui élimine la plus rapide d’entre-elles, pilotée par Enge, Kox et Lamy alors que la seconde du trio Brabham-Sarrazin-Turner sera retardée par un changement de radiateur en vue de l’arrivée. La bagarre en tête de la catégorie LMGT2 ressemblait à une course de la Porsche Cup. Soutenus et bénéficiant de pilotes usine, les teams Américains Alex Job et White Lightning se sont livrés un combat qui reviendra finalement au trio Hindery-Rockenfeller-Lieb avec un tour d’avance sur leurs compères Bergmeister-Long-Bernhard. Complétant le triomphe Américain dans la catégorie, van Overbeek, Pechnik et Neiman place leur Porsche du Flying Lizard sur la troisième marche du podium. La fiabilité est toujours le maître mot de la catégorie LMP2 et si, malgré un temps passé au stand supérieur à trois heures, la MG Lola de Erdos-Newton-Hughes s’impose au final, c’est parce que la Courage du Paul Belmondo Racing, pilotée par Belmondo-André-Sutherland passera difficilement la ligne d’arrivée en troisième position avec un moteur bien mal-en-point. Retardée par d’incessants problèmes électriques, l’autre Courage de Gosselin-Ojjeh-Sharpe en profite pour récupérer la deuxième place.

 

» voir le classement de la journée test

 

» voir les photos de la journée test

     

» voir la liste des invités

 

» voir les photos du pesage

     

» voir le classement de la course

 

» voir les photos de la course

Pour accéder aux images: télécharger Adobe Flash Player
Pour accéder aux classements: télécharger Adobe Reader
Conception graphique & réalisation par Photographic'Mans
2008-2018©Photographic'Mans - Tous droits réservés